Infos pratiques du Ministère - 2008
FORMATIONS

Spectacle

Les métiers du spectacle vivant

Les établissements d'enseignement supérieur forment à la vocation affirmée qui ont suivi un enseignement initial au sein des établissements d'enseignement de la musique, de la danse et de l'art dramatique, mais également du cirque, des arts de la rue et de la marionnette et des techniques du spectacle. Ces établissements assurent les formations aux métiers du spectacle et notamment celles d' interprète et d'enseignant. L'enseignement : L'enseignement initial de la musique, de la danse et de l'art dramatique - dont l'objectif premier est de former des amateurs - a connu un développement considérable au cours des trente dernières années. La France compte plus de 1 000 établissements publics d'enseignement artistique, plus de 25 000 enseignants et 280 000 élèves tous enseignements confondus. La Charte de l'enseignement artistique spécialisé pour l'enseignement initial de la musique, de la danse et de l'art dramatique en fixant les orientations de cet enseignement :
- Diversification des disciplines au sein des conservatoires (danses, théâtre, musiques actuelles amplifiées, ...).
- Développement du partenariat avec l'éducation nationale, pour favoriser l'accès d'un plus grand nombre d'élèves à l'éducation artistique et culturelle;
- Renforcement des liens entre les établissements d'enseignement et la pratique amateur locale.

L'article 101 de la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales et ses textes d'application ont parachevé cet édifice :
-  en précisant le rôle respectif de l'Etat et des collectivités territoriales responsables de l’enseignement initial : aux communes l’enseignement initial et l'éducation artistique, aux départements l’aménagement équilibré du territoire par la réalisation de schémas de développement de l'enseignement des enseignements artistiques, aux régions l'organisation et le financement du cycle d’enseignement professionnel initial et du diplôme national qui le conclut. L’Etat, quant à lui, définit la qualification des enseignant et les normes du classement des établissements et veille à leur fonctionnement pédagogique.
- en définissant les missions des établissements d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique, en prenant en compte, à coté des traditionnelles missions d'enseignement initial de la musique, de la danse et de l'art dramatique organisé ou non en cursus - le développement des liens avec l'Education nationale en matière d'éducation artistique et culturelle et avec la pratique en amateur et la réalisation d'un projet d'établissement et l'inscription du conservatoire dans un réseau d'établissements, ...
>> Légifrance : article 216-2 du code de l’éducation
>> Légifrance : arrêté du 15 décembre 2006 fixant les critères du classement des établissements d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique

Changement de dénomination des écoles municipales de musique, de danse et de théâtre agréées (EMMA), des écoles nationales de musiques, de danse et de théâtre (ENM) et des conservatoires nationaux de région (CNR), devenus : conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal, conservatoires à rayonnement départemental et conservatoires à rayonnement régional.
>> Légifrance : décret n°2006-1248 du 12 octobre 2006 relatif au classement des établissements d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique

Le classement vise à conforter le réseau national d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique dont l'objectif est de donner au plus grand nombre possible d'élèves une culture artistique de l'éveil à une pratique en amateur autonome et qualitativement élevée.

L'orientation professionnelle
La loi prévoit que les établissements d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique peuvent en outre proposer un cycle d'enseignement professionnel initial (CEPI). Ce cycle s'adresse en priorité à des élèves spécialement motivés et au potentiel artistique reconnu. Il fait l'objet d'une mise en oeuvre privilégiant la mutualisation des ressources et le fonctionnement en réseau d'établissements.

- décret n°2005- 675  du 16 juin 2005 portant organisation du cycle d'enseignement professionnel initial et création des diplômes nationaux d'orientation professionnelle de musique, de danse et d'art dramatique
- arrêté du 23 février 2007 relatif à organisation du cycle d'enseignement professionnel initial et du diplôme national d'orientation professionnelle de musique
- arrêté du 23 février 2007 relatif à organisation du cycle d'enseignement professionnel initial et du diplôme national d'orientation professionnelle de danse
- arrêté du 23 février 2007 relatif à organisation du cycle d'enseignement professionnel initial et du diplôme national d'orientation professionnelle d'art dramatique

Ces différents textes sont complétés par les schémas nationaux d'orientation pédagogique de musique, de danse et d’art dramatique dont la vocation est de donner aux établissements d'enseignement des repères pédagogiques communs susceptibles de s'adapter à leur histoire et aux contextes particuliers.

documents au format pdf :

Conditions d’accès à l’enseignement supérieur et diplômes
Les conditions d’accès et les cursus varient sensiblement selon les écoles et les spécialités. Si les diplômes universitaires sont rarement requis, il est nécessaire, pour avoir accès à la formation, de réussir un concours d’entrée dans lequel les épreuves pratiques sont prédominantes. Les études sont généralement sanctionnées par un examen qui conduit à la délivrance d’un diplôme de fin de cursus. Les étudiants qui se destinent à l’enseignement doivent préalablement obtenir le certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique ou de professeur de danse ou de professeur d’art dramatique ou le diplôme d’État de professeur de musique ou de professeur de danse ou d’enseignement du théâtre, qui leur ouvre l’accès aux concours d’enseignants de la filière culturelle territoriale.

Etablissements publics d’enseignement supérieur

  • Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse(CNSMD) de Paris et de Lyon rassemblent à eux deux près de 2000 étudiants, dont 250 pour les filières danse.
    - Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
    209, avenue Jean Jaurès - 75019 Paris - Tél. : 01 40 40 45 45 www.cnsmdp.fr
    - Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon
    3, quai Chauveau - 69266 Lyon cedex 09 - Tél. : 04 72 19 26 26 www.cnsmd-lyon.fr


    Conditions d’admission Selon les spécialités, le recrutement s’effectue sur concours pour les candidats âgés de 16 à 30 ans. Des dérogations sont prévues pour accueillir des étudiants plus jeunes et particulièrement brillants.
    Cursus Dans ces deux conservatoires, les études musicales durent quatre ans. Elles sont réparties au sein de neuf départements. Un cycle de perfectionnement de deux ans est prévu pour les étudiants qui désirent se spécialiser. Les études chorégraphiques offrent une formation de danseur et une formation à la notation chorégraphique. Au CNSMD de Paris, la dernière année d’études est consacrée à la pratique de la scène au sein du Junior ballet.
  • École de danse de l’Opéra national de Paris
    20 allée de la Danse 92000 Nanterre Tél. : 01 40 01 80 00

Conditions d’admission L’admission se fait par le biais d’un stage à l’issue duquel le stagiaire passe un examen d’entrée à l’école. Il existe deux types de stages, l’un de six mois (de janvier à juin) et l’autre d’un an (de septembre à juin) selon l’âge du stagiaire. Pour être admis au stage, il faut correspondre à des critères physiques et à des critères techniques et artistiques. Les candidats ayant dépassé l’âge d’admission et désirant parfaire leur formation de danse classique au sein de l’école sont soumis à une sélection particulière.
Cursus Les études durent six ans. L’enseignement, pluridisciplinaire, est ouvert aux filles et aux garçons. Il comprend en plus des différents cours de danse (classique, caractère, contemporain, jazz et folklore), des cours complémentaires de musique, de mime, de comédie, de droit du spectacle, d’histoire de la danse ou encore d’anatomie ou de gymnastique. Les élèves sont répartis en six divisions filles et six divisions garçons.

  • Conservatoire national supérieur d'art dramatiqu e de Paris (CNSAD)
    Conditions d’admissionL’admission se fait par concours. Les candidats doivent être âgés de 18 ans au moins et de 24 ans au plus. Aucun diplôme n’est exigé mais les candidats doivent avoir suivi au moins un an de formation théâtrale sous la responsabilité d’un professionnel garant de leur candidature.
    Cursus Les études durent trois ans. Chaque promotion compte environ trente élèves et quelques stagiaires étrangers sont admis chaque année. Les classes d’interprétation sont, au coeur de l’école, le lieu de l’exploration du répertoire. Quatre départements enrichissent leur travail : histoire du théâtre, étude et pratique de la langue, histoire de la littérature dramatique ; musique et voix et diction ; corps et espace ; cinéma. L’établissement assure également une formation continue à destination des comédiens et des metteurs en scène.
  • Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris
    2bis, rue du Conservatoire - 75 009 Paris - Tél. : 01 42 46 12 91 - www.cnsad.fr

    Conditions d’admission L’admission se fait par concours. Les candidats doivent être âgés de 18 ans au moins et de 24 ans au plus. Aucun diplôme n’est exigé mais les candidats doivent avoir suivi au moins un an de formation théâtrale sous la responsabilité d’un professionnel garant de leur candidature.
    Cursus Les études durent trois ans. Chaque promotion compte environ trente élèves et quelques stagiaires étrangers sont admis chaque année. Les classes d’interprétation sont, au coeur de l’école, le lieu de l’exploration du répertoire. Quatre départements enrichissent leur travail : histoire du théâtre, étude et pratique de la langue, histoire de la littérature dramatique ; musique et voix et diction ; corps et espace ; cinéma. L’établissement assure également une formation continue à destination des comédiens et des metteurs en scène.

  • Ecole supérieure d'art dramatique du théâtre national de Strasbourg - www.tns.fr
    Environ quarante-cinq élèves, divisés en deux promotions, sont simultanément présents dans l’école. L’école comprend une section de jeu d’une douzaine d’élèves, et trois autres sections de régie, de scénographie, de mise en scène/dramaturgie. Elle forme au sein d’une même promotion d’élèves, des comédiens, des régisseurs et des scénographes, des metteurs en scène, des dramaturges.
    Conditions d’admission
    Un concours est organisé deux années sur trois.
    Cursus La scolarité dure trois ans. Elle alterne ou combine des cours hebdomadaires et des périodes intensives d’ateliers dirigés par des intervenants. Les élèves scénographes, régisseurs, metteurs en scène et dramaturges effectuent également des stages à l’extérieur de l’école, sur des spectacles créés au théâtre national de Strasbourg ou dans d’autres lieux.
  • Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre
    2, rue Sœur-Bouvier - 69 005 Lyon - Tél. : 04 78 15 05 05 -
    www.ensatt.fr

  • Elle forme des comédiens, scénographes, costumiers, réalisateurs lumière, réalisateurs son et administrateurs du spectacle vivant. Chaque formation constitue un département de l’école et réunit un nombre très limité d’étudiants.
    Aussi la direction technique, la mise en scène et les écritures pour la scène. L’établissement est placé sous la tutelle du ministère de l’Education nationale.

Autres écoles
Outre les établissements publics présentés ci-dessus, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle de la musique, de la danse, du théâtre et des arts du spectacle s’appuie sur un réseau d’écoles régionales et spécifiques.

Théâtre Le ministère de la culture et de la communication (direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles DMDTS ) a signé avec huit écoles de théâtre, la plate-forme de l’enseignement supérieur pour la formation du comédien. Cette plate-forme réunit les signataires autour de principes communs de qualité : elle place l’interprétation au coeur de l’enseignement, rappelle l’importance des fondamentaux et des acquisitions techniques, de la culture générale et théâtrale ouverte sur les autres arts et de la préparation au métier.
Six écoles de théâtre aux côtés du Conservatoire national supérieur d’art dramatique, de l’école du théâtre national de Strasbourg et de l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre.

  • Conservatoire national de région de Bordeaux
    Centre André-Malraux 22, quai Sainte-Croix - 33800 Bordeaux - Tél. : 05 56 92 96 96
  • Conservatoire national de région de Montpellier
    14, rue Eugène Lisbonne - 34000 Montpellier - Tél. : 04 67 66 88 40
  • Ecole du Théâtre national de Bretagne
    1, rue Saint-Hélier - 35000 Rennes - Tél. : 02 99 31 55 33
  • Ecole du Centre dramatique national de Saint-Etienne
    7, avenue Emile Loubet - 42000 Saint-Etienne - Tél. : 04 77 25 01 24
  • Ecole régionale d'acteurs de Cannes
    68 avenue du Petit-Juas - 06400 Cannes - Tél. : 04 93 38 73 30
  • École professionnelle supérieure d’art dramatique du Nord-Pas-de-Calais
    23-25 rue de Bergues 59000 Lille Tél. : 03 20 00 72 64

  • Centre national du théâtre (CNT)
    134 rue Legendre 75017 Paris Tél. : 01 44 61 84 85 www.cnt.asso.fr
    Centre d’information, de documentation et de conseil sur le théâtre propose une base de données très riche sur tous les métiers du spectacle et les formations qui y mènent.

Marionnettes L’école supérieure nationale des arts de la marionnette de Charleville-Mézières prépare tous les trois ans une quinzaine d’élèves au diplôme des métiers d’art de la marionnette et assure une formation continue dans ce domaine.

  • Ecole supérieure nationale des arts de la marionnette www.marionnette.com
    7, place Winston Churchill - 08000 Charleville-Mézières - Tél. : 03 24 33 72 50 - Fax : 03 24 33 72 69

Danse 3 écoles supérieures de danse, sous statut associatif, fonctionnent sous contrôle de l'Etat :

  • Centre national de danse contemporaine d'Angers - Centre chorégraphique national
    Ecole Supérieure de danse contemporaine
    www.cndc.fr
    17, rue de la Tannerie, BP 50107 - 49101 Angers cedex 02
    Tél. +33 (0)244 01 22 66, Fax +33 (0)244 01 22 77
  • Ecole nationale supérieure de danse de Marseille
    20, boulevard Gabès - 13417 Marseille cedex 08 - Tél. : 04 91 71 03 03
  • Ecole supérieure de danse Rosella-Hightower
    27, Bd Montfleury - 06400 Cannes - Tél : 04 93 06 79 79 / Fax : 04 93 06 79 78
  • Centre national de la danse (CND)
    1 rue Victor Hugo 93507 Pantin Cedex Tél. : 01 41 83 27 27 www.cnd.fr

Arts de la rue La FAI AR, Formation avancée et itinérante des arts de la rue, propose à Marseille une formation dispensée en collaboration étroite avec des structures de création et de diffusion nationales et internationales. Ce projet est destiné à accompagner des artistes en devenir ou des créateurs souhaitant interroger leur pratique, de tous horizons, qui ont choisi d’inscrire leur parole artistique dans l’espace public.

  • FAI AR La Cité des Arts de la Rue
    225 avenue des Aygalades 13015 Marseille Tél. : 04 91 69 74 67

Cirque : 3 écoles de cirque.
  • Centre national des arts du cirque
    1, rue du cirque - 51000 Châlons-en-Champagne - Tél. : 03 26 21 80 44
  • Ecole Nationale de Cirque de Rosny-sous-Bois
    Rue Jules Guesde - 93110 Rosny-sous-Bois - Tél. : 01 56 63 05 40
  • Académie nationale contemporaine des arts du cirque Annie Fratellini
    Avenue François Mitterrand - 93210 Saint-Denis - Tél. : 01 49 46 00 00
  • 5 écoles préparatoires : Le Lido à Toulouse, Arc-en-cirque à Chambéry, Balthazar à Montpellier, "Et vous trouvez ça drôle" à Lomme et La Manufacture à Châtelleraut.
Techniques et métiers du spectacle
  • Institut technologique européen des métiers de la musique (ITEMM) www.itemm.fr
    71, avenue Olivier Messiaen - 72000 Le Mans - Tél. : 02 43 39 39 00
    Forme aux métiers de la facture instrumentale, des techniques nouvelles et de l’action commerciale. Il prépare au CAP d’assistant technique en instruments de musique, options piano, instrument à vent, guitare et accordéon, et au CAP d’accordeur de piano ; il forme aux techniques du son et de l’informatique ; il prépare aux baccalauréats professionnels et aux BTS en action commerciale.

  • Centre national de formation des apprentis facteurs d’orgues
    21, rue des Fusilliers marins - BP 26 - 67114 Eschau - Tél. :03 88 59 00 81
    Formation en alternance aux apprentis de facteurs d’orgues préparant à trois diplômes délivrés par le ministère de l’éducation nationale. Deux CAP : facteur d’orgues et tuyautier en orgues et un brevet des métiers d’art, facture instrumentale, option orgues.
  • École nationale de lutherie
    5, avenue Graillet - 88500 Mirecourt - Tél. : 03 29 37 06 33
    Prépare, après la troisième, au brevet de technicien de facture instrumentale en lutherie et au diplôme des métiers d’art de lutherie.
  • Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle (CFPTS) www.cfpts.com
    92, avenue Galliéni - 92170 Bagnolet - Tél. : 01 48 97 25 16
    Formation continue aux différents métiers du spectacle (régisseurs, décorateurs, etc.). Le CFPTS et l’ISTS délivrent des diplômes professionnels.
  • Institut supérieur des techniques du spectacle (ISTS) www.ists-avignon.com
    rue Portail-Bocquier - 84000 Avignon - Tél. : 04 90 14 14 17 - Fax : 04 90 14 14 16
    Assure les formations diplômantes de régisseurs (niv. III), chefs machinistes (niv. III), régisseurs généraux (niv. II) et directeurs techniques (niv. I) et propose également des sessions de perfectionnement en son, éclairage, machinerie, vidéo, électricité et prévention des risques.

Formation des enseignants

Les enseignants et les musiciens intervenant en milieu scolaire jouent un grand rôle dans la transmission, l’enseignement des arts et la sensibilisation du plus grand nombre. En vue de garantir la qualité du service public de l’enseignement des arts, le ministère de la culture et de la communication(direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles) soutient et organise leur formation par l’intermédiaire des 11 centres ou départements de formation des enseignants de la danse et de la musique (CEFEDEM) et des neuf centres de formation des musiciens-intervenants (CFMI). Les centres de formation des enseignants de la danse et de la musique dispensent la formation conduisant à la délivrance du diplôme d’État de professeur de musique et de professeur de danse au terme d’un cursus de deux ans. Les centres de formation des musiciens intervenants dispensent la formation conduisant à la délivrance du diplôme universitaire de musicien intervenant. Ces établissements jouent également un rôle important dans la formation continue des professeurs et intervenants.
Le certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique et de professeur de danse ainsi que le diplôme d’État de professeur de musique, de professeur de danse ou le diplôme d’État d’enseignement du théâtre peuvent également être obtenus à l’issue d’un examen sur épreuves organisé par le ministère de la culture et de la communication (direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles) et les directions régionales des affaires culturelles.
Ces diplômes permettent de se présenter aux concours donnant accès aux cadres d’emplois de la fonction publique territoriale. Les conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse de Paris et de Lyon proposent une formation diplômante conduisant à la délivrance du certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique et de professeur de danse.

Adresses
Ministère de la culture et de la communication
Direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles DMDTS
62, rue Beaubourg - 75003

Cité de la musique Médiathèque
221 avenue Jean Jaurès 75019 Paris Tél. : 01 44 84 45 00 mediatheque.cite-musique.fr
Ce centre d’informations musicales propose une base de données très riche sur tous les métiers de la musique et les formations qui y mènent. On y trouve aussi un annuaire des écoles de musique à Paris et une information sur les concours et les stages.

Hors les Murs
68 rue de la Folie Méricourt 75011 Paris Tél. : 01 55 28 10 10 www.horslesmurs.asso.fr
Centre de ressources pour les secteurs des arts de la rue et des arts de la piste. Association nationale créée en 1993 à l’initiative du ministère de la culture pour assurer le développement du secteur des arts de la rue, sa mission a été étendue aux arts de la piste en 1996. Quatre activités principales sont assurées par l’association : la documentation, les éditions, le conseil, les études et les rencontres.

Informations et ressources pour les musiques actuelles (IRMA)
22 rue Soleillet 75980 Paris Cedex 20 Tél. : 01 43 15 11 11 www.irma.asso.fr
On accède depuis le site Internet de l’Irma à toutes les informations concernant le Centre d’information du jazz (CIJ) qui est un centre de documentation pour professionnels et amateurs (établissements d’enseignement du jazz, structures et lieux de diffusion, de distribution et de programmation), le Centre d’information rock, chanson, hip hop, musiques électroniques (CIR) et le Centre d’information sur les musiques traditionnelles (CIMT) qui recense tout ce qui concerne les formations, les associations et l’insertion professionnelle dans le domaine des musiques traditionnelles.