L'enseignement supérieur Culture



mai 2006
> "La formation continue 2006" :
une publication de la Dapa en ligne

Architecture

novembre 2007



Les métiers de l’architecte

Les missions qui sont confiées à un architecte sont multiples. Elles vont de la conception et la réalisation de bâtiments, à l’assistance à la maîtrise d’ouvrage et aux interventions sur la ville et le territoire. L’architecte doit maîtriser la représentation dans l’espace, être capable de concevoir un projet architectural et d’en conduire l’exécution. Il peut être amené à travailler avec des ingénieurs, des paysagistes, des urbanistes, des économistes, des sociologues et des plasticiens.

Ses services peuvent être sollicités par des particuliers, des chefs d’entreprise, des propriétaires institutionnels (compagnies d’assurance, banques...) ou des professionnels de l’immobilier (promoteurs, administrateurs de biens).

L’État, les collectivités territoriales, les sociétés d’économie mixte ou les organismes HLM assurent également une part importante de la commande d’architecture dans le domaine des équipements publics, écoles, hôpitaux, salles de sport, etc.

Le mode d’exercice de la profession d’architecte reste majoritairement libéral, avec un regroupement de plus en plus fréquent en sociétés professionnelles. D’autres architectes sont agents publics de l’État ou des collectivités territoriales, ou salariés d’entreprises.


Etudier dans les écoles nationales supérieures d’architecture

Les études d’architecture sont actuellement organisées dans 20 écoles nationales supérieures d’architecture (6 en Île-de-France, 14 en région), placées sous la tutelle du ministère de la culture et de la communication. D’autres formations dans les domaines de l’architecture, conduisant à des diplômes nationaux de l’enseignement supérieur ou à des diplômes d’école, y sont également dispensées.

Tout étudiant est libre de s’inscrire dans l’école de son choix, dans la limite de la capacité d’accueil de l’établissement et des conditions de diplômes pour l’accès à chacun des trois cycles.

Les écoles nationales supérieures d’architecture ont pour mission essentielle de délivrer une formation menant au diplôme d’État d’architecte. Celle-ci allie les enseignements de la théorie et de la pratique du projet architectural et du projet urbain aux enseignements concernant l’histoire et la théorie de l’architecture et de la ville, la représentation de l’architecture, les sciences et techniques pour l’architecture, l’expression artistique, l’histoire et la théorie de l’art, les sciences humaines et sociales pour l’architecture ainsi que les théories de l’urbanisme et du paysage.


Cursus et diplômes

Les études d’architecture s’inscrivent désormais dans le schéma européen d’harmonisation des cursus d’enseignement supérieur et sont structurées en trois cycles sur la base du L M D (licence, master, doctorat) :
un premier cycle d’études d’une durée de 3 ans mène au diplôme d’études en architecture conférant le grade de licence ;
un deuxième cycle d’études d’une durée de 2 ans mène au diplôme d’État d’architecte conférant le grade de master ;
un troisième cycle d’études d’une durée de 3 ans mène au doctorat d’architecture conférant le grade de docteur.

D’autre part, sont créés en post-diplôme d’État d’architecte, au sein des écoles nationales supérieures d’architecture qui seules les délivrent :
des diplômes de spécialisation et d’approfondissement en architecture ;
une habilitation de l’architecte diplômé d’État à exercer en son nom propre la maîtrise d’oeuvre qui permet à l’architecte diplômé d’État d’endosser les responsabilités liées à la maîtrise d’oeuvre au sens de la loi de 1977 sur l’architecture.

Chaque cycle comporte ses propres finalités, ses modes pédagogiques, ses exigences de niveau à atteindre. Les enseignements sont dispensés au sein d’unités d’enseignement semestrielles, conférant des crédits européens et constituées par plusieurs enseignements comportant entre eux une cohérence scientifique et pédagogique.

D’autres troisièmes cycles, organisés par les écoles, seules ou conjointement avec les universités, conduisent à des diplômes nationaux de l’enseignement supérieur :
masters professionnels (anciens diplômes d’études supérieures spécialisées, DESS) ;
masters de recherche (anciens diplômes d’études approfondies, DEA) qui, comme la nouvelle filière recherche du diplôme d’État d’architecte préparent à l’inscription en thèse.

La formation conduisant au diplôme de paysagiste DPLG, d’une durée de trois ans et suivie d’un travail personnel de fin d’études d’une durée d’un an maximum, est ouverte sur concours aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac+2. Elle est actuellement dispensée à l’école d’architecture et de paysage de Bordeaux ainsi qu’à celle de Lille, et à l’école nationale supérieure du paysage de Versailles placée sous la tutelle du ministère chargé de l’agriculture.


La formation professionnelle continue

La formation professionnelle continue en architecture permet à des personnes ayant déjà eu une activité professionnelle de plusieurs années dans le domaine de l’architecture, de la construction ou de l’aménagement de l’espace, de suivre avec des horaires aménagés, au sein des écoles habilitées à cet effet, les études conduisant au diplôme d’État d’architecte ainsi qu’à l’habilitation à exercer en son nom propre la maîtrise d’oeuvre. Les stagiaires sont tenus, sauf dérogation ministérielle, de continuer à exercer sous le contrôle d’un architecte ou d’un bureau d’architectes pendant toute la durée de la formation.


Les 20 écoles nationales supérieures d’architecture

Alsace

ENSA de Strasbourg
8 boulevard du Président Wilson BP 37 - 67068 Strasbourg Cedex
Tél. : 03 88 32 25 35 www.strasbourg.archi.fr


Aquitaine

ENS d’architecture et de paysage de Bordeaux
Domaine de Raba - 33405 Talence Cedex
Tél. : 05 57 35 11 00 www.bordeaux.archi.fr


Auvergne

ENSA de Clermont-Ferrand
71 boulevard Côte Blatin - 63000 Clermont-Ferrand
Tél. : 04 73 34 71 50 www.clermont-fd.archi.fr


Bretagne

ENSA de Bretagne
44 boulevard de Chézy - CS 16427 - 35064 Rennes
Tél. : 02 99 29 68 00 www.rennes.archi.fr


Île-de-France

ENSA de Marne-la-Vallée
10-12 avenue Blaise-Pascal - 77420 Champs-sur-Marne
Tél. : 01 60 95 84 00 www.marnelavallee.archi.fr

ENSA de Paris-Belleville
78-80 rue Rebeval - 75019 Paris
Tél. : 01 53 38 50 00 www.paris-belleville.archi.fr

ENSA de Paris-La Villette
144 rue de Flandre - 75019 Paris
Tél. : 01 44 65 23 00 www.paris-lavillette.archi.fr

ENSA de Paris-Malaquais
14 rue Bonaparte - 75272 Paris Cedex 06
Tél. : 01 55 04 56 50 www.paris-malaquais.archi.fr

ENSA de Paris-Val-de-Seine
3/15 quai Panhard et Levassor - 75013 Paris
Tél. : 01 72 69 63 52 www.paris-valdeseine.archi.fr

ENSA de Versailles
Petites Écuries du Roy
5 avenue de Sceaux - BP 674 - 78006 Versailles Cedex
Tél. : 01 39 07 40 00 www.versailles.archi.fr


Languedoc-Roussillon

ENSA de Languedoc-Roussillon
179 rue de l’Espérou - 34093 Montpellier Cedex 05
Tél. : 04 67 91 89 89 www.montpellier.archi.fr


Lorraine

ENSA de Nancy
2 rue Bastien Lepage - BP 435 - 54001 Nancy Cedex
Tél. : 03 83 30 81 00 www.nancy.archi.fr


Midi-Pyrénées

ENSA de Toulouse
83 rue Aristide Maillol - BP 1329 - 31106 Toulouse Cedex
Tél. : 05 62 11 50 50 www.toulouse.archi.fr


Nord-Pas-de-Calais

ENS d’architecture et de paysage de Lille
2 rue Verte - Quartier de l’Hôtel de Ville - 59650 Villeneuve-d’Ascq
Tél. : 03 20 61 95 50 www.lille.archi.fr


Haute-Normandie

ENSA de Normandie
27 rue Lucien Fromage - BP 04 - 76161 Darnétal Cedex
Tél. : 02 32 83 42 00 www.rouen.archi.fr


Pays-de-la-Loire

ENSA de Nantes
rue Massenet - BP 81931 - 44319 Nantes Cedex 03
Tél. : 02 40 16 01 21 www.nantes.archi.fr


Provence-Alpes-Côte-d’Azur

ENSA de Marseille-Luminy
184 avenue de Luminy - Case 924 - 13288 Marseille Cedex 09
Tél. : 04 91 82 71 00 www.marseille.archi.fr


Rhône-Alpes

ENSA de Grenoble
60 avenue de Constantine - BP 2636 - 38036 Grenoble Cedex 02
Tél. : 04 76 69 83 00 www.grenoble.archi.fr

ENSA de Lyon
3 rue Maurice Audin - BP 170 - 69512 Vaulx-en-Velin
Tél. : 04 78 79 50 50 www.lyon.archi.fr

ENSA de Saint-Étienne
7 rue Étienne Dolet - BP 94 - 42003 Saint-Étienne Cedex 01
Tél. : 04 77 42 35 42 www.st-etienne.archi.fr


Concours de la fonction publique de l’État

Concours des architectes et urbanistes de l’État (AUE)

Les architectes et urbanistes de l’État ont vocation à occuper des emplois de nature technique, scientifique, administrative, économique, contribuant à la mise en oeuvre des politiques publiques visant à la promotion de la qualité du cadre de vie. Ils exercent des fonctions dans l’architecture, l’urbanisme, la construction, l’aménagement du territoire, l’environnement et le patrimoine, généralement dans des services déconcentrés de l’État (essentiellement les services départementaux de l’architecture et du patrimoine et les directions départementales de l’équipement) ou dans des services d’administration centrale.
Le concours comporte deux options : « urbanisme et aménagement » et « patrimoine architectural, urbain et paysager ». Il est suivi d’une formation d’un an commune aux deux filières. Cette formation est conjointement assurée par l’école nationale des Ponts et Chaussées et le Centre des hautes études de Chaillot.
La préparation au concours des architectes et urbanistes de l’État est ouverte aux titulaires d’un diplôme d’architecte. Elle est actuellement dispensée dans trois écoles : Lyon, Toulouse et Versailles.

Pour plus d’informations sur les AUE, voir la présentation du Centre des hautes études de Chaillot (CEDHEC) sur : www.citechaillot.org (rubrique « La Cité > les départements »).
Contact au CEDHEC : 01 58 51 52 94


Concours des architectes en chef des monuments historiques (ACMH)

Recrutés par un concours d’État, les architectes en chef des monuments historiques sont nommés par le ministère de la culture et de la communication dans une circonscription où ils assument un rôle de conseil auprès du ministre pour « la mise en oeuvre des actions qui tendent à protéger, à conserver et à faire connaître le patrimoine architectural de la France » (décret no 80-911 du 20 novembre 1980).
Par ailleurs, ils assurent la maîtrise d’oeuvre des travaux de restauration sur les monuments historiques classés dans des conditions qui sont amenées à évoluer dans le cadre de la décentralisation. Sous le contrôle de l’inspection générale des monuments historiques, ils réalisent des études préalables, établissent les projets de restauration et les devis correspondants et assurent le suivi régulier des chantiers.


Concours de la fonction publique territoriale

Architectes voyers de la Ville de Paris

Les architectes voyers de la Ville de Paris sont recrutés par concours ouverts aux architectes. Ils traitent des dossiers de permis de construire, des projets de différentes opérations d’aménagement tant dans le cadre des ZAC qu’en secteur diffus. Dans les agences d’études d’architecture, ils s’occupent de tous les problèmes concernant les équipements de la ville.

À la direction de l’aménagement urbain et de la construction, à la direction de la voirie et des déplacements et à la direction des parcs, jardins et espaces verts, ils étudient les dossiers liés à l’environnement, aux espaces publics et à la réglementation. Ils sont aussi concernés par certains problèmes en rapport avec les transports et les affaires techniques, les ravalements et la politique foncière. Un architecte voyer affecté à la direction des affaires culturelles sera plus particulièrement chargé du diagnostic de l’état du bâti des édifices cultuels afin d’établir la programmation des travaux nécessaires à leur entretien.

Pour plus d’informations sur ce concours : www.paris.fr (rubrique « recrutements et concours »)


Ingénieurs des collectivités territoriales

Les ingénieurs des collectivités territoriales sont recrutés par concours ouverts aux architectes. Les ingénieurs territoriaux exercent leurs fonctions dans les domaines de l’ingénierie, de l’architecture, de l’urbanisme, de l’aménagement rural ou urbain, de l’environnement, de l’informatique ou tout autre domaine à caractère scientifique ou technique entrant dans les compétences d’une collectivité territoriale. Selon leur grade, ils peuvent accéder à différentes fonctions (directeurs des services techniques des villes).

Pour plus d’informations sur ce concours : www.cnfpt.fr


Autres écoles

Deux autres écoles délivrent des diplômes reconnus comme équivalents des diplômes d’architecte délivrés dans les ENSA (diplôme d’État et habilitation) :
• l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Strasbourg (ancienne ENSAIS), établissement public relevant du ministère chargé de l’éducation et de la recherche ;
• l’École spéciale d’architecture (ESA), établissement privé.

Institut national des sciences appliquées (INSA) de Strasbourg
24 boulevard de la Victoire - 67084 Strasbourg Cedex
Tél. : 03 88 14 47 00 www.insa-france.fr

École spéciale d’architecture (ESA)
254 boulevard Raspail - 75014 Paris
Tél. : 01 40 47 40 47 www.esa-paris.fr


École de Chaillot

Le Centre des hautes études de Chaillot, plus connu sous l’appellation d’École de Chaillot, est le département Formation de la Cité de l’architecture et du patrimoine. Il propose quatre types d’activités :
Le cycle d’études spécialisées forme en 2 ans des architectes qui recherchent une spécialisation dans le domaine de la conservation, la restauration, la mise en valeur, la transformation et la réutilisation des édifices et des centres anciens.

Couvrant l’ensemble du champ architectural, urbain et paysager, cette formation fait appel aux connaissances historiques, culturelles, techniques, administratives et législatives nécessaires. Elle permet d’acquérir des connaissances indispensables pour le concours d’architectes en chef des monuments historiques et celui d’architectes et urbanistes de l’État. Cette formation mène à un diplôme national de l’enseignement supérieur au niveau post-master : le diplôme de spécialisation et d’approfondissement (DSA) mention « architecture et patrimoine ».

Conjointement avec l’École nationale des Ponts et Chaussées agissant pour le ministère de l’équipement, il organise, pour le compte du ministère de la culture, la formation post-concours d’une année des architectes et urbanistes de l’État.
Il conçoit et met en oeuvre à l’étranger, en liaison avec des instituts ou des universités, des cours spécialisés dans le domaine du patrimoine architectural, urbain et paysager. Il participe également à des missions de conseil et d’expertise à la demande de gouvernements ou pour le compte d’organisations internationales.
Fort de son expérience dans le secteur de l’architecture et du patrimoine, le centre met actuellement sur pied de nouvelles formations, à destination du grand public, des enseignants et chercheurs, des élus, des professionnels de la maîtrise d’ouvrage, etc.

École de Chaillot (CEDHEC)
Cité de l’architecture et du patrimoine
1, place du Trocadéro et du 11 novembre - 75116 Paris
Tél. : 01 58 51 52 94 www.citechaillot.org


Organismes de formation permanente et de spécialisation

Grands Ateliers de L’Isle-d’Abeau

Les Grands Ateliers de L’Isle-d’Abeau sont un site d’expérimentation qui regroupe les potentiels pédagogiques et de recherche de plusieurs établissements : écoles d’architecture, écoles d’art, écoles d’ingénieurs, centre scientifique et technique du bâtiment, Epida (établissement public d’aménagement de la ville nouvelle de L’Isle-d’Abeau).
Ils offrent un lieu où les étudiants en architecture, les élèves-ingénieurs et les étudiants des écoles d’art peuvent se rencontrer et travailler ensemble sur des maquettes à grande échelle et avec différents matériaux : béton, bois, métal, plâtre, polymère, terre, verre, etc.
Issus d’une réflexion sur la pédagogie et sur la connexion de l’enseignement avec le monde de la recherche et le monde professionnel et industriel, les Grands Ateliers visent à associer des compétences et à décloisonner les métiers.

Les Grands Ateliers
Boulevard de Villefontaine - BP 43 - 38092 Villefontaine
Tél. : 04 74 96 88 70 www.lesgrandsateliers.fr


Adresse utile :

Ministère de la culture et de la communication
Direction de l'architecture et du patrimoine
Sous-direction de l’enseignement de l’architecture, de la formation et de la recherche
182 rue Saint-Honoré 75033 Paris Cedex 01
Secrétariat : 01 40 15 32 58