Délégation générale à la langue française et aux langues de France
Le mot du mois
ellipse

Journaliste embarqué

Le clin d'œil du terminologue

 
Le cinéma était encore dans l'adolescence quand la première guerre mondiale déploya ses horreurs. On se souvient des premiers reportages de combats et de la folle bravoure de ces trompe-la-mort qui sortaient des tranchées sous la mitraille et filmaient jusqu'à tomber, caméra au poing. Si ces temps héroïques du cinéma sont entrés dans la légende, les guerres sont toujours virulentes ; mais pour les suivre, journalistes et photographes doivent souvent accepter la protection de l'une des deux armées. On dit alors, comme pour l'électronique enfouie dans les tableaux de bord modernes, qu'ils sont embarqués. Ni soldats, ni pékins, ils perdent sans doute de leur autonomie de mouvement. Mais il leur reste de faire la preuve, c'est là tout l'honneur de leur métier, qu'ils ont gardé intacte leur liberté de jugement et de plume.


 
Journaliste embarqué, n.m.
Domaine : Communication-Défense/Opérations.
Définition : Journaliste intégré, sur la base d'un accord contractuel, à une unité combattante en opération.
Équivalent étranger : embedded journalist (en), embedded reporter (en)
Source: Journal officiel du 02/05/2007.
 


 

Pour en savoir plus

 


Chaque mois, la délégation générale à la langue française et aux langues de France vous présente un des termes retenus par la commission générale de terminologie et publiés au Journal officiel. Les administrations doivent les employer, mais tout le monde peut les adopter !

Toutes nos chroniques