La présente publication a été complétée par le communiqué de la Commission générale de terminologie et de néologie
« Un euro, des euros, des centimes » d’octobre 2001

 

 

 

 

Journal officiel du 2 décembre 1997

 

NOR : CTNX9702395V

 

 

Termes désignant l’unité de monnaie européenne et sa subdivision

 

1. « Euro » et « cent » : marque du pluriel

Les termes « euro » et « cent », qui désignent respectivement la monnaie européenne et sa subdivision, doivent, en français, prendre la marque du pluriel, conformément à l’usage qui prévaut dans cette langue pour les noms communs.

Il convient donc d’écrire : des euros ; des cents.

 

2. Prononciation de « cent »

Le terme « cent », conformément à l’usage français, doit se prononcer comme l’adjectif numéral « cent » [sã], au singulier comme au pluriel.

 

3. Appellation usuelle de la subdivision de l’euro

Conformément au projet de règlement concernant l’introduction de l’euro adopté par le Conseil de l’Union européenne le 7 juillet 1997, « la définition du nom « cent » n’empêche pas l’utilisation de variantes de cette appellation dans la vie courante dans les États membres ».

Le mot « centime », qui existe déjà, pourra sans difficulté désigner, le moment venu, la centième partie de la monnaie qui se substituera au franc.

C’est pourquoi la Commission générale recommande le terme « centime » comme désignation usuelle en français de la subdivision de l’euro.

À titre subsidiaire et transitoire, l’utilisation du terme « eurocentime » permettra, pendant la période durant laquelle le franc et l’euro coexisteront et dans les cas où le contexte ne suffirait pas à dissiper l’ambiguïté, d’éviter la confusion entre l’ancienne monnaie et la nouvelle.