sommaire généralles musiciens du patronthèmes
Messerer

Henri Messerer

Marseille 1838 - Marseille 1923

Organiste du grand-orgue Cavaillé-Coll de Saint-Charles de Marseille (1873-1923)

Un des innombrables musiciens d’église d’origine alsacienne qui ont peuplé les tribunes et chapelles parisiennes et provinciales au XIXe siècle, Messerer venait d’une famille établie dans la facture et la commercialisation des pianos. Formé à Marseille, il occupa divers postes avant de succéder à la tribune de Saint-Charles, où il préside sur les 24 jeux d’un " petit frère " de l’orgue de Sainte-Clotilde et se fait une belle renommée y compris auprès de ses collègues parisiens.

Son activité dépassa largement le cadre ecclésiastique, et il a enseigné son instrument ainsi que l’harmonie, devenant même directeur du Conservatoire.Il a été sans doute moins étroitement lié à Cavaillé-Coll que Collin ou Tournaillon, du fait notamment de l’implantation dans le Midi de la France d’excellents facteurs, entre autres Mader, Puget, Magen…, à même de rivaliser avec cet autre Méridional " monté " à Paris; mais son esthétique comme celle des ces facteurs régionaux ne pouvait que se ressentir du style Cavaillé-Coll.

Deux de ses Trois Pièces sont dédiées respectivement à Charles Collin et à son fils Charles-Augustin Collin (organiste du Cavaillé-Coll de la Cathédrale de Rennes), preuve palpable que le maître facteur d’orgues avait su par la portée de son style, créer au delà des frontières régionales et culturelles un lien de sensibilité et de finalité artistique qui faisait de l’école française peut-être la plus puissante du monde.

(Cett notice est fondée sur l’excellente étude de Patrick Geel dans La lettre de l’orgue en sud-est n° 1 (novembre 1988), pp. 1-8.)

retour en haut de page