Des hommes - Les gaulois allobroges
LES GAULOIS ALLOBROGES
VIENNE, MÉTROPOLE
DES ALLOBROGES
Polybe
Strabon

Retour au sommaire ''Des hommes''
Texte en grec de Polybe (Histoires, III, 50), traduction (G. Barruol) :

"Hannibal avait remonté la rivière (l'Isère) pendant dix jours, il avait parcouru environ 800 stades (148 km) et gravissait les premières pentes des Alpes, quand il se trouva en butte au plus pressant danger. Tant qu'il avait été en terrain plat (la vallée de l'Isère moyenne et inférieure en territoire Allobroge), aucun des chefs allobroges n'avait osé attaquer les carthaginois, par crainte soit de la cavalerie (carthaginoise), soit des Barbares qui les escortaient (les Segovellauni, voisins des Allobroges, qui habitaient entre les confluents de la Drôme et de l'Isère avec le Rhône). Mais quand ces derniers s'en furent retournés dans leur pays d'origine et qu'Hannibal commença à s'engager dans la montagne, les chefs allobroges se concertèrent, réunirent un contingent considérable et allèrent occuper les positions qui commandaient les lieux par lesquels il devait nécessairement passer (la vallée de l'Arc, territoire appartenant aux Ceutrons, voisins des Allobroges)".
Retour au sommet de cette page