Des hommes - Les gaulois allobroges
LES GAULOIS ALLOBROGES
VIENNE, MÉTROPOLE
DES ALLOBROGES
Polybe
Strabon
Le mythe de la nation allobroge au XIXe s.
Retour au sommaire ''Des hommes''

PUISSANCE ET RICHESSE DES GAULOIS ALLOBROGES

La première mention relative à la tribu gauloise des Allobroges est donnée par l'historien grec Polybe qui, entre 150 et 130 av. J.-C., a raconté la traversée des Alpes par le général carthaginois Hannibal en 218 av. J.-C. Les Allobroges tentèrent de lui interdire le passage lorsqu'il s'engagea dans les premiers défilés, mais ils furent vaincus. Tous les témoignages antiques tiennent ce peuple pour l'un des plus puissants et des plus riches de la Gaule. Grâce à leur territoire qui comptait parmi les plus vastes de la Gaule du sud-est, ils contrôlaient une partie de la vallée du Rhône et se trouvaient au débouché de toutes les voies qui traversaient les Alpes. L'emprise de leur territoire, semble avoir été, à peu de chose près celle que les romains donneront plus tard à la Cité de Vienne. La population était nombreuse. Les Allobroges qui étaient d'abord des guerriers disposaient aussi de vastes terres arables (leur blé était réputé à l'époque romaine). Leur vignoble existait peut-être déjà. Comme toutes les populations alpines, ils pratiquaient l'élevage, exploitaient la forêt et probablement les minerais. Contrôlant plusieurs axes commerciaux de niveau "international", ils tiraient certainement des revenus substantiels des péages.
Retour au sommet de cette page