Aide Chronologie Cartes Accueil
Akhethétep Saqqara Les mastabas
Reconstitution tridimensionnelle du mastaba



LES TOMBES MASTABAS (de l'arabe, "banquette")


Les mastabas sont le type de tombes adopté aux deux premières dynasties par les rois, leur famille et les hauts fonctionnaires. À partir de Djéser, les souverains adoptent un tombeau spécifique : pyramide à l'Ancien et au Moyen Empire, hypogée dans la Vallée des rois au Nouvel Empire. Les hauts personnages continueront à se faire enterrer dans des mastabas bien après l'Ancien Empire. Cependant, ce sont les milliers de mastabas, véritables cités des morts environnant les pyramides de Giza et de Saqqara, qui sont les plus remarquables.
Le mastaba possède une partie visible (superstructure) construite en pierre ou en brique crue dont la silhouette en forme de trapèze évoque la banquette, d'où il tire son nom : les façades ne sont pas verticales mais inclinées vers le centre (murs "talutés"). Le monument comporte une chapelle où est régulièrement célébré le culte funéraire. Les offrandes sont déposées sur une grande table de pierre généralement placée au pied de la stèle "fausse-porte".

Au cours des siècles, la chapelle se développe, présente de nombreuses salles aux murs décorés de représentations du défunt, de scènes d'offrandes et d'épisodes de la vie quotidienne. Des statues du défunt y sont déposées ; d'autres sont enfermées dans un serdab, pièce murée communicant avec la chapelle. Un puits qui est comblé après l'enterrement, traverse le massif de maçonnerie et mène au caveau souterrain où le défunt repose dans un sarcophage, entouré par du mobilier funéraire.