Aide Chronologie Cartes Accueil
Akhethétep Saqqara Les mastabas
Reconstitution tridimensionnelle de la chapelle
LES CHAPELLES

La tombe égyptienne réunit un caveau, généralement souterrain, fermé après les funérailles, et une chapelle, creusée ou construite, dans laquelle était rendu le culte au défunt.

À l'Ancien Empire, le mastaba désigne la construction talutée abritant la chapelle funéraire et surmontant le caveau où était déposé le sarcophage. Des statues du défunt sont placées dans la chapelle ou dans une pièce annexe, murée, le serdab. Les prêtres déposaient les dons sur une "table d'offrandes" en granit disposée au pied d'une stèle "fausse-porte". À l'origine le culte était rendu à l'extérieur devant une stèle analogue qui permettait au défunt de communiquer avec le monde des vivants. Progressivement, l'enfoncement de cette stèle dans le massif du mastaba aboutira à la création de la chapelle. Le mastaba dispose alors de stèles fausse-portes externes et internes. Sur les parois de la chapelle, la décoration s'attarde peu sur le rituel funéraire et emprunte surtout aux épisodes familiers rythmant la vie du défunt : les descriptions sont pittoresques et animées.