Musée des arts d'Afrique et d'Océanie

Site du MAAO
29 octobre 2002

- Un musée des arts décoratifs du xxe siécle à l'étude
- Un lieu d'exposition pluridisciplinaire

Historique – Etat des lieux

Le bâtiment, dû à l’architecte Laprade, a été construit en 1931 pour l'Exposition Coloniale. Il est en grande partie classé au titre des monuments historiques depuis 1987. Ce classement est en cours d’élargissement à la totalité du bâtiment et au mobilier et dispositifs muséographiques d’origine.

Les espaces muséographiques de l’actuel musée du Musée national des Arts Africains et Océaniens, créé en 1960, fermeront au public le 31 janvier 2003. Les collections seront transférées à l’Etablissement Public du Musée du Quai Branly, les dernières devant quitter les lieux en avril 2003.

L’aquarium situé au sous sol du bâtiment restera ouvert au public.

Les salons meublés de Paul Reynaud et du Maréchal Lyautey, comme la salle des fêtes, situés au rez-de-chaussée, resteront également accessibles.

Les nouvelles orientations

Le bâtiment offre de vastes espaces d’une grande qualité.

L’architecture 1930 de Laprade accueillerait aisément la présentation de collections publiques d’art décoratif du XXe siècle, non présentées à ce jour, notamment celles des années 20 jusqu’aux années 60.

Le musée des arts décoratifs de Paris, en cours de réaménagement, prévoit dans ses locaux rue de Rivoli un parcours chronologique et synthétique de l’époque médiévale à l’époque contemporaine. De nombreuses œuvres resteront donc en réserve. Par ailleurs, d’autres institutions conservent des collections non présentées.

Le ministre de la Culture et de la Communication a donc demandé que des études soient engagées pour préciser la faisabilité de ce projet. Elles porteront notamment sur :
- le recensement des collections des établissements concernés (Union Centrale des Arts Décoratifs, Mobilier National, Musée National d’Art Moderne, Fond National d’Art Contemporain) afin d'évaluer les collections disponibles pour la période des années 1920 aux années 1960,
- l'étude des publics. Les publics potentiels d’un nouveau musée des arts décoratifs du XXe siècle dans le bâtiment de la porte Dorée doivent être étudiés.

Calendrier prévisionnel

Maître d'œuvre :

Jean-François Lagneau, architecte en chef des monuments historiques, a mené une expertise patrimoniale du bâtiment et a proposé un cahier des charges de réutilisation.

Données techniques

Maîtrise d'ouvrage déléguée : non définie

Maîtrise d'oeuvre : Jean-François Lagneau pour les parties classées

Surface : non définie

Nature des travaux : restauration du bâtiment et travaux d'aménagement intérieur

Délais : 2007

Budget prévisionnel : de l'ordre de 45 000 000 d'euros