{short description of image}

- Audiovisuel et communication -

La violence à la télévision


Dès son arrivée rue de Valois, Jean-Jacques Aillagon avait indiqué son intention de prendre en compte les questions soulevées par la présence de scènes de grandes violences dans des émissions ou fictions diffusées par la télévision à des horaires facilement accessibles aux enfants.

Il a demandé à Blandine Kriegel de mener une étude sur ce sujet et de proposer des solutions assurant une meilleure protection notamment des jeunes publics.

Blandine Kriegel a rendu son rapport le 14 novembre et Jean-Jacques Aillagon a indiqué le 26 novembre les mesures qu'il souhaitait mettre en œuvre.

> La composition de la commission
> La lettre de mission
> Le rapport de Blandine Kriegel format rtf / 75 pages
> point presse de mardi 26 novembre 2002