{short description of image}

Monuments, Musées et Théâtres : quatre mesures pour rendre la Culture plus accessible

4 mesures pour faciliter la découverte des monuments, des musées et du répertoire théâtral

Le coût de l'accès à la culture reste un obstacle important pour une grande partie de la population. Partant de ce constat, la Ministre de la culture et de la communication, Catherine Trautmann, met en place 4 nouvelles mesures tarifaires destinées à faciliter l'accès aux musées, aux monuments et aux théâtres nationaux(1) :

  • Entrée libre dans 100 monuments nationaux, le 1er dimanche de chaque mois depuis le 3 octobre 1999
  • Entrée libre dans les 33 musées nationaux tous les 1ers dimanches du mois à partir de janvier 2000
  • Entrée gratuite pour les moins de 18 ans tous les jours de l'année, dans 100 monuments nationaux à partir de janvier 2000
  • Chaque jeudi, dès janvier 2000 la place de théâtre sera au prix unique de 50F dans les 5 théâtres nationaux

Objectif de ces mesures : permettre à tous ceux qui habituellement ne fréquentent pas ces lieux culturels, d'entrer dans un musée, de visiter un monument national ou d'aller au théâtre plus facilement. Il s'agit notamment de donner l'opportunité aux familles, et plus particulièrement les plus modestes, souvent arrêtées par le tarif d'entrée, de découvrir, avec leurs enfants, les musées, sites et monuments historiques.

(1)Ces mesures concernent les équipements intégralement gérés par l'Etat.


Entrée libre dans 100 sites et monuments nationaux à Paris et en Province

Depuis le dimanche 03 octobre 1999, les 100 monuments nationaux, ouverts à la visite, par la Caisse nationale des monuments historiques et des sites sont accessibles gratuitement tous les premiers dimanches du mois(2 ). Forteresses, châteaux, édifices religieux, parcs, sites archéologiques ou préhistoriques … les monuments nationaux constituent une richesse sans équivalent au monde par leur prestige et leur diversité. Répartis sur l'ensemble du territoire national, ces lieux culturels jouissent d'une renommée internationale et plusieurs sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ces mesures de gratuité concernent des édifices connus mais aussi des sites plus insolites : de l'Arc de Triomphe à l'abbaye de Cluny, en passant par les châteaux de la Loire comme le château d'Azay-le-Rideau, mais également, le domaine de George Sand à Nohant, l'abbaye du Mont Saint-Michel ou encore le château de Voltaire à Ferney ... Favoriser la connaissance et transmettre le savoir : telle est la mission des monuments nationaux.

(2) Cette mesure sera suspendue durant la période estivale (mai à septembre 2000)

33 musées nationaux gratuits le 1er dimanche du mois dès janvier 2000

Forts du succès de l'expérience menée au musée du Louvre, tous les autres musées nationaux deviendront gratuits le 1er dimanche du mois, à partir de janvier 2000(3) . La majorité des musées concernés se trouve à Paris et en Ile de France, avec des lieux très visités parmi lesquels le musée Rodin ou encore le musée d'Orsay. D'autres musées sont moins connus du grand public, comme le musée Eugène Delacroix, le musée des Arts asiatiques Guimet ou encore le musée des Granges-de-Port-Royal.

Le public pourra par exemple contempler quelques 7000 objets d'art essentiellement japonais au musée d'Ennery, découvrir le travail de Gustave Moreau dans ses ateliers ou encore l'archéologie de la France, de la Préhistoire au Moyen-Age au musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye.

En région, tous les musées nationaux sont également concernés, par exemple, le château de Compiègne, le musée national de la Coopération franco-américaine de Blérancourt (Aisne), présentant une collection de peintures et sculptures du 18ème au 20ème siècle d'artistes américains en France et d'artistes français aux Etats-Unis ou le musée du Message Biblique Marc-Chagall de Nice exposant des œuvres de Chagall inspirées par la Bible.

(3) Au musée national du château de Versailles et de Trianon, cette mesure sera suspendue durant la haute saison touristique, d'avril à septembre.

Accès gratuit pour les moins de 18 ans tous les jours de l'année, dans les 100 monuments nationaux

Cette mesure prolonge l'effort de gratuité déjà accordé aux enfants de moins de 12 ans et facilite les visites en famille.

Cette mesure, déjà existante dans les musées nationaux, connaît un grand succès. En 1998, les musées nationaux ont accueilli gratuitement 4 millions de visiteurs - soit 27% du total de 14,7 millions. On estime que ces visites gratuites comprennent :

  • 1,2 million (30%) de visites de jeunes de moins de 18 ans dans le cadre scolaire,
  • 1,2 million (30%) de visites de jeunes de moins de 18 ans hors cadre scolaire,
  • 1,6 million (40%) d'autres visites gratuites : enseignants, élèves des écoles d'art, cas sociaux, etc., y compris les entrées prépayées s'effectuant sans passage aux caisses.

Au total, la mesure considérée est estimée bénéficier à 2,4 millions de jeunes de moins de 18 ans, dont la moitié au titre des visites scolaires. les musées, grâce à la richesse de leurs collections, sont par excellence, des lieux de transmission de savoir, d'éducation et d'intégration sociale. Les actions éducatives et culturelles réalisées par plus de 400 Services culturels des musées répartis sur l'ensemble de la France répondent à cette mission fondamentale du musée. Les services éducatifs des musées font preuve depuis plus de vingt ans d'imagination et d'invention pour transmettre aux jeunes générations le goût du musée et de l'œuvre d'art.

Chaque jeudi, le théâtre pour le prix d'une place de cinéma

50 francs, c'est le prix unique de la place qui sera affiché chaque jeudi, à partir de janvier 2000, par les théâtres nationaux - établissements publics de l'Etat, et à ce titre, exclusivement financés par le Ministère de la Culture et de la Communication-.

Le principe est simple : la réservation s'effectue le jour même, sur place ou par téléphone, dans la limite des places disponibles. Au programme, par exemple, L'Avare de Molière, L'Orestie d'Eschyle, Jeanne de Charles Peguy, etc.

Les théâtres concernés se trouvent, pour quatre d'entre eux à Paris : la Comédie Française, le Théâtre National de Chaillot, le Théâtre National de la Colline et le Théâtre national de l'Odéon. L'un est en région : le Théâtre National de Strasbourg. Ces théâtres, qui totalisent chaque année environ 800 000 spectateurs, ont un impact appelé à donner le meilleur écho à cette initiative.

L'extension de cette mesure dans le réseau des théâtres subventionnés conjointement par les collectivités locales et l'Etat fera l'objet d'une concertation avec les partenaires concernés.

Augmentation de la fréquentation le premier dimanche gratuit (tableau comparatif)