Politique culturelle

Reverso: Logiciel de traduction automatique en anglais-  Machine translation software

Le musée du quai Branly

Les objectifs du programme | Les caractéristiques des activités | Les espaces extérieurs |
Le budget | Le calendrier

Les objectifs du programme

La maquette du prochain musée du quai Branly

Le musée du quai Branly doit répondre à des objectifs multiples en terme de publics, de collections, d’organisation et d’urbanisme.

Pour les publics :

  • Faire découvrir des expressions artistiques méconnues,
  • Témoigner de la richesse et de la diversité des cultures, du traditionnel au contemporain, et des grands processus d'échange et d'acculturation,
  • Favoriser l'accessibilité dans tous les sens du terme : espaces, ressources, manifestations, diffusion, réseaux…
  • Susciter de nouvelles pratiques culturelles, muséales en particulier,
  • Offrir un lieu de recherche et d'enseignement,
  • Créer un pôle de ressources documentaires,
  • Elargir la fréquentation à des publics nouveaux.

Pour les collections :

  • Assurer l'ensemble des missions de conservation (préservation, conservation préventive, enrichissement, publication, présentation),
  • Mettre en place les dispositifs indispensables à une véritable conservation préventive des collections,
  • Constituer une collection majeure, en volume et en valeur, en regroupant des ensembles aujourd'hui dispersés,
  • Développer la recherche et l’associer intimement à la vie du musée,
  • Développer une politique de partenariat, d'échanges et de participation, au niveau national et international,
  • Participer au développement des musées de même nature.

Pour l'organisation :

  • Assurer un fonctionnement répondant aux exigences de mobilité, de renouvellement, tout en limitant les coûts de fonctionnement,
  • Mettre à profit le développement des nouvelles technologies d'information et de gestion,
  • Mettre en place un outil performant de gestion des collections,
  • Affirmer les exigences de sécurité d'une collection inestimable,
  • Assurer une organisation rationnelle des flux de circulation des publics, des personnels, des œuvres et des produits.

Pour l'urbanisme :

  • Assurer une insertion urbaine respectant strictement les contraintes réglementaires, en particulier en ce qui concerne les limites de hauteur et le respect des espaces verts,
  • Proposer un ensemble qui achève la composition urbaine et reprenne notamment le traitement des pignons
  • Assurer une insertion urbaine respectant strictement les contraintes réglementaires, en particulier en ce qui existants,
  • Affirmer la vocation institutionnelle du site dans Paris,
  • Mettre en valeur un site exceptionnel en front de Seine, proche de la tour Eiffel,
  • Répondre aux diverses exigences de desserte et de circulation, et faciliter les liaisons entre le quartier et les bords de Seine,
  • Intégrer et développer les possibilités d'espaces verts, publics ou privés, pour atteindre une surface supérieure aux 7500 m2 d’espaces verts intérieurs protégés réglementaires.
  • Créer un ensemble de places de stationnement utiles au quartier.

Les objectifs du programme | Les caractéristiques des activités | Les espaces extérieurs |
Le budget | Le calendrier

Les caractéristiques des activités

Vu de haut: le plan du futur musée du quai Branly

Pour répondre aux diverses exigences fonctionnelles le programme est structuré en quatre grands ensembles d’« activités ». Leur surface utile est évaluée à 30 000 m2.

Les activités d’accueil, comprennent l’accueil général, les accueils spécifiques (personnalités, associations, enfants, personnels…), les espaces commerciaux (librairie et restaurants).
La surface de cet ensemble est évaluée à près de 2 500 m2.

Les activités de base regroupent la présentation des collections permanentes, les expositions temporaires, la médiathèque, l’auditorium (400 places), les salles de cours et la salle polyvalente.
L’ensemble représente environ 15 000 m2.

Les activités administratives ont une superficie estimée à près de 2 000 m2.

Les activités de support et de service comprennent notamment les réserves, les ateliers, les magasins, l’audiovisuel et l’informatique, pour une surface d’environ 10 500 m2.


Les objectifs du programme | Les caractéristiques des activités | Les espaces extérieurs |
Le budget | Le calendrier

Les espaces extérieurs

Rendu par une image virtuelle de l'entrée du musée

L’envergure relativement faible du futur musée sur ce terrain de plus de 2 hectares et demi permet de développer un véritable projet d’espaces extérieurs s’appuyant sur trois composantes :

L’espace vert intérieur protégé (EVIP), contrainte réglementaire du plan d’occupation des sols qui permettra de développer un jardin ayant des liens avec les thématiques et les collections du musée.

Les espaces de transition qui assureront l’articulation avec l’environnement, à l’interface entre ville et bâtiment.

Les espaces extérieurs qui seront le prolongement des activités composantes du musée.


Le budget

Une image virutelle (vue d'avion) de l'insertion du musée dans le quartier au bord de la Seine

L’enveloppe budgétaire affectée à la réalisation du projet architectural s’élève à 1,1 milliard de francs.

Le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de l’Education nationale, de la Recherche et de la Technologie participent à parité à son financement.


Les objectifs du programme | Les caractéristiques des activités | Les espaces extérieurs |
Le budget | Le calendrier

Le calendrier

Juillet 1998 Le Président de la République, M. Jacques Chirac, en accord avec le gouvernement de M. Lionel Jospin, choisit un terrain de l’Etat situé 29/55, quai Branly à Paris (7e), pour l’implantation du futur musée.
Décembre 1998 Création de l’établissement public du musée du quai Branly, établissement public administratif maître d’ouvrage placé sous la double tutelle de Mme Catherine Trautmann, ministre de la Culture et de la Communication et de M. Claude Allègre, ministre de l’Education nationale, de la Recherche et de la Technologie. Désignation en Conseil des ministres de son Président-directeur général, M. Stéphane Martin.
Début 1999 Lancement du concours international de maîtrise d’œuvre pour la construction du musée du quai Branly.
Décembre 1999 Désignation du projet lauréat du concours d’architecture.
Mars 2000 Début du chantier des collections : inventaires, numérisation, création de banques de données sur les collections en provenance du musée des arts d’Afrique et d’Océanie, ainsi que du laboratoire d’ethnologie du musée de l’Homme.
Début 2001 Début des travaux sur le site du quai Branly.
2003 Mise en place de la muséographie.
2004 Ouverture du musée du quai Branly.