Dossiers



Les « chantiers numériques » : un accès à la culture pour tous
23 janvier 2007


> Communiqué de presse

> Dossier de presse (format pdf)

> Dossier de presse (format html)

> Discours de Renaud Donnedieu de Vabres




Histoire et archives : connaître le territoire et les personnes


Le ministère de la culture et de la communication est celui de l'histoire et de la mémoire. La mémoire nationale est bien plus qu'un devoir qui s'impose, elle est un travail qu'il est nécessaire de mener à bien, de façon continue, afin de la perpétuer et de la transmettre. Ce combat quotidien contre l'oubli est le nerf des travaux de conservation, valorisation et de commémorations entrepris par le ministère.

LE PORTAIL " NOMINA " : NOUVEL ATOUT DE LA RECHERCHE GENEALOGIQUE

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans l'offre de ressources généalogiques avec l'ouverture du portail « Nomina ». Celui-ci a pour vocation de donner accès aux ressources utiles pour la recherche généalogique et plus largement pour l'histoire des familles. Il permet d'interroger directement les patronymes répertoriés dans plusieurs bases de données généalogiques locales grâce au protocole d'échange OAI. Ce portail mutualise quatre bases de données d'une grande diversité, élaborées par différents services d'archives publics ou par d'autres institutions ou associations ne relevant pas du domaine de l'État.

Mais « Nomina » ne mutualise que les données communes aux différentes sources : nom, prénom, date, lieu et type de document. Il n'y a aucune appropriation des données. Chaque détenteur et gestionnaire reste donc responsable de sa base. A titre d'exemple, les matricules militaires, numérisés en Mayenne, et l'état civil dit européen d'Algérie, numérisé par le Centre des Archives d'Outre-mer, peuvent désormais être interrogés simultanément.
L’application « Nomina » est hebergée sur le site France-Généalogoe.org qui propose un guide des ressources utiles (sites d'associations, de librairies, de centres d'archives et de bibliothèques), et des informations sur les bases de données généalogiques existantes en France (actes d'état civil effectués entre 1550 et 1903, minutes des notaires de Paris jusqu'au XVIe siècle, noms des personnes guillotinées durant la révolution française entre 1790 et 1793, répertoire des acquisitions et des attributions d'oeuvres d'art par l'Etat entre 1782 et 1939 etc.)

Avec la mise en place de ce portail, la recherche généalogique porte aujourd'hui sur plus de 13 millions de personnes.

Adresse :

http://nomina.france-genealogie.fr


30 millions de pages sont en ligne sur les sites Internet des Archives de France (Archives nationales, départementales et communales) : registres paroissiaux et d'état civil, archives notariales, correspondance, manuscrits et périodiques.
18 millions de pages numérisées accessibles en Intranet, dans les salles de lecture.
230 000 images (manuscrits enluminés, sceaux, cartes et plans, cadastre, dessins, estampes, photographies, carte postale et affiches) sont en ligne sur 650 000 numérisées.


LA REDECOUVERTE DE L'HISTOIRE COLONIALE FRANCAISE EN IMAGES : LA BASE " ULYSSE "

La base Ulysse donne accès aux images numérisées des documents appartenant à l'iconothèque et à la cartothèque du Centre des Archives d'outre-mer : photographies isolées ou en albums, cartes postales, affiches, dessins et gravures, cartes et plans. Ce centre a pour mission la conservation des archives de l'expansion coloniale française. Héritier de trois siècles d'histoire, il conserve deux grands ensembles au passé administratif et archivistique différent : d'une part les archives des ministères qui furent chargés du XVIIe au XXe siècle de l'empire colonial français, d'autre part les archives transférées des anciennes colonies et de l'Algérie lors de leur indépendance.

Cet ensemble, d'une richesse exceptionnelle pour l'histoire des premier et deuxième empires coloniaux français, provient d'archives publiques (secrétariats d'Etat et ministères qui ont géré les colonies du XVIIe siècle jusqu'au milieu du XXe siècle, gouvernements généraux, etc.) et d'archives privées entrées par voie de don, acquisition, legs ou dation.

Tous ces fonds montrent les aspects multiples de la présence française outre-mer, de l'occupation simple à la conquête, l'exploration, la mise en valeur, les rapports entre Français et populations locales. Le territoire couvert s'étend des Antilles aux Mascareignes, du continent américain à l'Afrique, de l'Asie à l'Océanie.

La mise en ligne de cette nouvelle base est une opération d'une envergure exceptionnelle, rendant consultable sur Internet un fonds total de 330 000 documents figurés évoquant l'histoire coloniale française. Les internautes peuvent ainsi avoir accès à près de 5 700 photographies concernant l'Afrique subsaharienne, l'Indochine et Madagascar, les cartes et plans du Dépôt des Fortifications des Colonies concernant l'Amérique du Nord ou bien encore l'ensemble de la collection d'affiches du Centre.

Adresse :

http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/caom/fr


LES CELEBRATIONS NATIONALES A L’HEURE DE LA REVOLUTION NUMERIQUE

La collection des Célébrations nationales intéresse de près notre mémoire collective. Les brochures des Célébrations nationales sont donc désormais librement accessibles en ligne sur le site de la direction des Archives de France. Le site qui leur est dédié recense certains événements ou personnages clefs des siècles précédents dans les domaines des lettres, des sciences, des arts etc. Il est l'adaptation de l'ouvrage papier publié sous l'autorité scientifique du Haut comité des Célébrations nationales. Les parcours de George Sand, Marc Antoine Charpentier ou bien encore de Pierre Savorgnan de Brazza y sont retracés.

Adresse :

http://www.celebrations.culture.fr


GEORGE SAND (1804 - 1876)

site George Sand En 2004, année George Sand, un site documentaire a été consacré à la personnalité et à l'oeuvre de celle qui fut un écrivain à succès et la pionnière de l'émancipation des femmes. À travers un parcours incluant musiques, textes enregistrés, et animations interactives, c'est une approche sensible et originale qui a été privilégiée dans cette création multimédia, à laquelle ont participé comédiens, musiciens et plasticiens.

Adresse :

http://www.georgesand.culture.fr


MARC ANTOINE CHARPENTIER (1643 - 1704)

Site Charpentier Reconnu aujourd'hui comme l'un des plus grands compositeurs de l'époque baroque, Marc Antoine Charpentier eut une existence modeste loin des fastes de la cour du roi Louis XIV. Le site Internet retrace la carrière du musicien dans le Paris du XVIIe siècle, présente son répertoire et offre des recensions complètes des oeuvres, des partitions éditées et de la discographie. Un auditorium donne à écouter une trentaine d'extraits musicaux qui témoignent de la diversité d'une oeuvre où se côtoient musiques sacrée et profane. Le site a bénéficié de la collaboration du Centre de musique baroque de Versailles et du CNRS.

Adresse :

http://www.charpentier.culture.fr


ALEXIS DE TOCQUEVILLE (1805-1859)

Site Tocqueville C'est à Alexis de Tocqueville, dont l'oeuvre continue d'inspirer les hommes politiques et les intellectuels en France et en Amérique, qu'a été dédié le multimédia 2005 de la collection « Célébrations nationales ». Le site retrace la carrière et les engagements de Tocqueville, ses voyages ainsi que son oeuvre. Cinq cents documents, peintures, dessins, photographies, vues panoramiques des châteaux et jardins du Cotentin, archives, cartes, ainsi que plusieurs carnets de voyage, une animation et des extraits sonores accompagnent les versions française et anglaise en ligne.

Adresse :

http://www.tocqueville.culture.fr


PIERRE SAVORGNAN DE BRAZZA (1852 - 1905)

Site Brazza Figure aujourd'hui oubliée, Brazza a été l'un des héros de la IIIe République, découvreur du Congo, et légende de son vivant. Les aventures de cet explorateur hors du commun sont retracées à travers des documents d'archives inédits et une extraordinaire documentation écrite, iconographique, sonore et audiovisuelle réunie par le Centre des archives d'outre-mer, producteur de ce multimédia. Le site est disponible en français, anglais, italien

Adresse :

http://www.brazza.culture.fr

Prochainement :
La réhabilitation d'Alfred Dreyfus (1906), L'exposition coloniale de Marseille de 1906, La Cour des comptes (1807-2007), Les autochromes (à l'occasion du centenaire de la première vente d'autochromes en 1906-1907).