Dossier de presse "Milia 2000"


Le multimédia au ministère de la culture et de la communication

Le développement des contenus culturels est l'une des priorités du programme d'action gouvernemental pour la société de l'information. Dans ce cadre, le ministère de la culture et de la communication poursuit plusieurs objectifs : le soutien à l'édition et à la création multimédias, la démocratisation des usages et la formation, ainsi que l'élargissement de l'accès au patrimoine public numérisé.

Des mesures nouvelles pour l'édition et la création multimédias

Les actions qui vont être menées visent à soutenir l'émergence des contenus sur l'internet. Elles sont nouvelles et seront mises en œuvre rapidement. Quatre directions ont été retenues :

  • la mise en place d'aides adaptées à la mise en ligne de contenus culturels ;
  • l'amélioration de l'environnement des entreprises productrices de contenus sur internet ;
  • le soutien à la création innovante des contenus en ligne ;
  • l'incitation des entreprises des secteurs du cinéma et de l'audiovisuel à accroître leur présence sur l'internet.

Dès l'année 2000, le fonds d'aide à l'édition multimédia sera réorienté en faveur des contenus en ligne.
Comme Catherine Trautmann l'a annoncé à Autrans, le 6 janvier dernier, 50 MF seront disponibles dès cette année.

Le financement consistera, pour partie, en subventions, en fonction du niveau de risque et d'innovation.
Une aide à la préparation de maquettes sera mise en place à l'intention des entreprises nouvellement créées.
Le fonds est co-financé par le ministère de la culture et de la communication et par le secrétariat d'État à l'industrie.
Afin de faciliter l'accès au crédit des producteurs multimédia, un fonds de garantie spécifique sera mis en place à l'Institut de financement du cinéma et des industries culturelles.

Enfin, le CNC mettra en œuvre un ensemble de services au profit du réseau des organismes spécialisés dans l'amorçage et la création d'entreprises multimédias : veille juridique et économique, information sur les aides publiques nationales et européennes, expertises... D'autres mesures, qui nécessitent des modifications réglementaires, notamment en matière de financements, seront préparées en 2000.

Ce dispositif complétera les mesures d'aide déjà mises en place par le Ministère de la culture et de la communication :

  • le fonds " presse et multimédia " géré par l'Institut de financement des industries culturelles ;
  • le fonds de modernisation de la presse quotidienne ;
  • le programme PRIAMM de recherche et développement pour l'audiovisuel et le multimédia ;
  • les aides à la création ;
  • le dispositif des espaces culture multimédia.

Les procédures d'aide en faveur de la création artistique multimédia

En 2000, afin de mieux prendre en compte les caractéristiques trans-disciplinaires de la création artistique multimédia, le ministère de la culture et de la communication créera une mission de coordination dans une logique de guichet unique.

Par ailleurs, le ministère de la culture et de la communication a mis en place des procédures d'aide en faveur des créateurs multimédias dans la plupart de ses secteurs de compétence : livre, musique, art contemporain.

La Délégation aux arts plastiques (Dap), par le biais du Fiacre, Fonds d'incitation à la création, attribue des aides ponctuelles aux artistes et professionnels (allocations de recherche, sessions de réalisation et aides à l'édition électronique) pour la réalisation de projets utilisant les technologies numériques.

Dans le cadre de sa politique de soutien à la diffusion, la Dap apporte aussi son appui à des structures et des manifestations (expositions, colloques, séminaires...).

Au titre de la commande publique, 20 artistes français et étrangers ont été invités, en 1999, à réaliser des œuvres conçues spécialement pour le Web : Entrée Libre. En 2000, une collection d'économiseurs d'écran sera réalisée par 10 jeunes artistes contemporains.

Parallèlement des œuvres numériques sont acquises par le Fonds national d'art contemporain.

Délégation aux arts plastiques - 27, avenue de l'Opéra - 75001 Paris Tél : 01 40 15 73 00 - Tlc : 01 40 15 73 42

La direction de la musique, de la danse, du théâtre et du spectacle (DMDTS) a mis en place un dispositif d'aide à l'écriture multimédia qui permet à des auteurs, en amont de toute autre source de financement, de réaliser une maquette électronique de leur projet.

La mise en œuvre des aides à l'écriture multimédia depuis janvier 1997 a permis de soutenir 25 projets tant en ligne que hors ligne. Le budget des dépenses cumulées sur 1997 et 1998 est de près de 2 MF. En 1999, 600.000 F ont été affectés au soutien à la création de sites internet regroupant des professionnels de ce secteur.

DMDTS - Bureau des affaires juridiques, de l'économie et des industries culturelles
53, rue Saint-Dominique, 75007 PARIS
Tél : 01 40 15 88 61 - Tlc : 01 40 15 89 90

Un accès plus large au patrimoine numérisé

Le ministère et les établissements publics sous sa tutelle mènent une politique de numérisation ambitieuse des fonds patrimoniaux.

  • Le plan de numérisation des fonds iconographiques et sonores appartenant à l'État a bénéficié d'un financement croissant sur le budget du ministère de la culture et de la communication pour atteindre huit millions de francs en 2000. En outre, une ligne de crédits supplémentaires de quatre millions de francs a été créée afin de soutenir des programmes de numérisation menés par des partenaires publics ou privés complémentaires des projets des services de l'État. Actuellement 10 000 images sont numérisées chaque mois.
  • La diffusion en ligne des images numérisées s'effectue prioritairement dans des bases de données nationales. Plusieurs opérations exemplaires montrent que des synergies régionales se sont constituées autour de projets scientifiques et culturels d'envergure : numérisation des fonds de l'abbaye de Clairvaux, des archives historiques de Carcassonne, des fonds photographiques du musée Guimet ou des archives départementales de la Vendée.
  • Avec Gallica 2000, la Bibliothèque nationale de France a mis, dans un premier temps, 35 000 volumes en accès gratuit sur l'internet. Du Moyen Âge à l'aube du XXe siècle, Gallica 2000 offre accès à des classiques, des usuels, des éditions rares, des dictionnaires et à des fonds d'images exceptionnelles issues des collections du département des Estampes et de la Photographie. Ensemble documentaire unique, composé de gravures, de photographies et de textes (en mode image ou en mode texte), Gallica 2000 propose désormais en ligne plus de 12 millions de pages.
  • En ce qui concerne les musées, la direction des musées de France et la Réunion des musées nationaux ont mis en œuvre un programme de création de sites Web pour chacun des musées nationaux.

Ouvert dès 1995, le site Internet du Louvre, http://www.louvre.fr, permet de préparer la visite du musée. On y trouve des renseignements, sous forme d'images et de textes consultables en quatre langues, sur l'histoire du Louvre, ses collections, ses activités culturelles, les expositions temporaires et toutes sortes d'informations pratiques. Versailles, Orsay et les principaux musées possèdent également leur propre site.

La démocratisation des usages et la formation

Le numérique permet de nouvelles formes d'accès à la culture. Pour éviter que se développe une " société de l'information à deux vitesses ", reproduisant et amplifiant les phénomènes d'exclusion culturelle, les nouveaux outils doivent être mis à la portée des publics les plus larges. Dans ce but, le ministère a mis en place plusieurs programmes.

Les Espaces culture multimédia

Ces espaces, implantés au sein d'organismes existants (bibliothèques, médiathèques, musées, associations culturelles), sont des lieux permanents d'accès et de formation au multimédia. Ils sont destinés aux publics les plus larges, avec une attention particulière pour les publics jeunes.

Ils mettent en œuvre des programmes de sensibilisation et de formation et permettent d'expérimenter les outils numériques de création et d'expression artistiques et culturelles (écriture hypertextuelle, graphisme, musique électronique, etc.).

Ils permettent, sur l'ensemble du territoire, à de jeunes créateurs de se former et de montrer leurs premiers projets. Les plus importants d'entre eux disposent d'un soutien particulier du ministère, accueillent des résidences d'artistes, hébergent des sites internet et ont constitué des pépinières d'entreprises innovantes.

La formation dans les écoles d'art

Le multimédia est présent dans les 56 établissements sous tutelle du ministère dans des filières délivrant différents diplômes : le diplôme national d'Arts plastiques (DNAP), le diplôme national d'arts et techniques (DNAT - cursus de 3 ans) et le diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP - cursus de 5 ans).

Un ensemble de réalisations d'étudiants peut être consulté sur le stand du ministère.

Renseignements sur le multimédia au ministère de la culture et de la communication
Délégation au multimédia
Centre national de la cinématographie
32, rue Galilée 75116 PARIS
Tél : 01 44 34 35 51 Tlc : 01 44 34 35 55
patrick.farcat@cnc.fr (Délégué au multimédia)
pierre.oudart@culture.gouv.fr (chargé de mission internet)


- Sommaire -

[ Discours et communiqués ]