Journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions

mercredi 7 mai 2008


photos de l' œuvre de Fabrice Hyber : "Le cri, l'écrit" sculpture en bronze polychrome de 3.70 mètres de haut. : D.R. photos de l' œuvre de Fabrice Hyber : "Le cri, l'écrit" sculpture en bronze polychrome de 3.70 mètres de haut. : D.R. Le 10 mai, Christine Albanel se rend dans les jardins du Luxembourg, en présence du Président de la République, à l’occasion de la Journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions.

Depuis 2006, la France commémore l’abolition de l'esclavage le 10 mai, date anniversaire de l'adoption par le Sénat de la loi du 21 mai 2001 qui « reconnaît que la traite dans l’océan Indien, d’une part, et l’esclavage, d’autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes, constituent un crime contre l’humanité. »
Il y a un an, à l’occasion de cette même journée commémorative, Nicolas Sarkozy, accompagné de Jacques Chirac, avait inauguré dans les jardins du Luxembourg une œuvre de Fabrice Hyber : "Le cri, l'écrit" sculpture en bronze polychrome de 3.70 mètres de haut.
Les écoles et les établissements scolaires sont invités à s'associer à cette journée commémorative, en lien avec le travail pédagogique mené sur ces thèmes tout au long de l'année.


> La loi du 21 mai 2001

> L’histoire de l’abolition de l’esclavage

photos des 2 faces de l' œuvre de Fabrice Hyber : "Le cri, l'écrit" sculpture en bronze polychrome de 3.70 mètres de haut. : D.R.