Le danseur Wilfried Romoli, Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres

mardi 6 mai 2008



De petits papiers argentés, comme une fine pluie d'étoiles, tombent sur Wilfried Romoli



Christine Albanel a remis les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres au danseur étoile Wilfried Romoli à l'issue de ses adieux à la scène à l'Opéra Bastille le 6 mai.

Figure de l'Opéra de Paris, Wilfried Romoli est le plus contemporain des danseurs classiques. A l'âge de dix ans, il entre à l'Ecole de danse. Il est rapidement repéré par le chorégraphe contemporain Joseph Rusillo qui lui offre un rôle dans l'un de ses ballets. Ainsi, son parcours à l'Opéra sera marqué par la danse contemporaine.
En 1984, il remporte le premier prix du Concours international de danse de Paris pour sa performance dans Bahkti III de Béjart, aux côtés de Pietragalla. En 1989, il est nommé Premier danseur et Noureev fait de lui l'un de ses interprètes privilégiés.
Jérôme Robbins, Mats Ek et Pina Bausch marquent profondément la carrière de Wilfried Romoli, de même que sa rencontre avec Jiri Kylian. En 2005, le danseur est nommé Etoile à l'issue de la représentation de « Ich Bin... » de Susanne Linke. Le 6 mai 2008, Wilfried Romoli reçoit les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres à l'issue de ses adieux à la scène à l'Opéra Bastille.

> le discours de la Ministre

photo : Farida Bréchemier/MCC