Trois réalisateurs de cinéma décorés dans l’ordre des Arts et des Lettres

mercredi 9 juillet 2008

Le 9 juillet, la Ministre de la culture et de la communication a remis les insignes de Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Nadine Labaki et à Mahamat Saleh Aroun. William Friedkin a reçu les insignes d’Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

Nadine Labaki. Actrice, réalisatrice et scénariste libanaise, elle est née en 1974 au Liban. Diplômée en études audiovisuelles à l’université francophone de Saint-Joseph de Beyrouth, Nadine Labaki, réalise en 1997, son premier film d’école « 11 rue Pasteur ». En 1998, elle obtient le Prix du meilleur court métrage à la Biennale du cinéma arabe, à l’Institut du monde arabe (Paris).
Egalement actrice, Nadine Labaki a joué dans le film « Al Bosta » (L’autobus). En août 2007, elle sort son premier film en tant que réalisatrice : « Caramel ». La même année, il est présenté à la sélection de la quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes.
Mahamat Saleh Aroun. Réalisateur tchadien, il est né en 1961 à N’Djamena. Il réside en France depuis 1982. Mahamat Saleh Aroun a étudié au Conservatoire Libre au Cinéma Français à Paris avant de se tourner vers le journalisme. En 1994, il revient au cinéma et réalise un premier court-métrage, «Maral Tanié » pour lequel il recevra plusieurs prix.
Son premier long-métrage « Bye Bye Africa » a été conçu en 1999. Son deuxième film « Abouna » lui a permis de remporter le prix de la meilleure image au FESPACO. En 2007, grâce à « Daratt », Mahamat Saleh Aroun gagne l’étalon de bronze de Yennenga et le Prix de la meilleure image.

William Friedkin. Réalisateur, scénariste et producteur de film américain, il est en 1935 à Chicago. A 17 ans, il fait ses armes comme réalisateur de directs, puis de fictions et de documentaires pour la télévision. En 1971, il décroche cinq Oscars dont ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur pour « French Connection », avec Gene Hackman et Roy Scheider. Deux après, c’est de nouveau le triomphe avec « L’exorciste », qui reste son plus grand succès.
Son film « Cruising » avec Al Pacino, fit scandale pour sa description très crue des milieux homosexuels. Il réalise d’autres films comme « Police Fédérale Los Angeles » ou encore « L’Enfer du devoir » sorti en 2000. Le plus récent, « Bug », présenté à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes en 2006, plonge dans le cauchemardesque au cœur de la schizophrénie. William Friedkin est une référence dans le cinéma d’action contemporain.

Vidéos © Lumatik

Les discours :

> Remise des insignes d’Officier dans l’ordre des Arts et des Lettres à William Friedkin


> Remise des insignes de Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Mahamat Saleh Haroun

> Remise des insignes de Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à Nadine Labaki