Discours et communiqués de presse

Nomination de Muriel Mayette
au poste d’administrateur général de la Comédie Française

1er août 2006

Muriel Mayette, 42 ans, a été nommée aujourd’hui, en Conseil des Ministres, administrateur général de la Comédie Française, sur proposition de Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la Culture et de la Communication.

Muriel Mayette est la première femme à exercer cette fonction depuis la création de la Comédie Française en 1680. Elle succède ainsi à Marcel Bozonnet au poste d’Administrateur Général de la Comédie Française.

Entrée à la Comédie Française en 1985, Muriel Mayette a été nommée sociétaire en 1988. Depuis cette date, elle a joué plus de trente rôles au sein de la Maison de Molière. Elle a également mis en scène six spectacles avec les comédiens de la troupe et enseigne au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Elle prépare pour février 2007 « Le retour au désert » de Bernard-Marie Koltès.

Muriel Mayette, grâce à sa connaissance intime du fonctionnement singulier de la Maison et du travail de la troupe, souhaite redonner tout son sens au collectif, en responsabilisant et en rapprochant pensionnaires, sociétaires, sociétaires honoraires, équipes technique et administrative autour d’un même projet : l’alternance renforcée de spectacles issus des grands textes du répertoire français et européen et la création de formes légères et inventives susceptibles de tourner partout dans le monde. Un compagnonnage à long terme sera proposé à des auteurs, à des artistes européens et à de jeunes metteurs en scène chargés de créer un spectacle chaque saison dans une salle différente (Richelieu, Le Vieux Colombier ou le Studio-Théâtre).

Sous l’impulsion de Muriel Mayette, la Comédie Française s’affirmera comme un théâtre d’acteurs, géré par des acteurs, sous l’autorité d’un chef de troupe que l’histoire a justement baptisé du nom d’administrateur et non de celui de directeur.

Renaud Donnedieu de Vabres tient à rendre hommage à l’action de Marcel Bozonnet, qui avait été nommé pour cinq ans par décret du 19 juillet 2001. Au terme de son mandat, il aura ouvert le théâtre à de nombreux metteurs en scène étrangers favorisant la confrontation des esthétiques et des publics.

Le Ministre l’a assuré du soutien de l’État pour lui permettre de poursuivre son aventure artistique. Celle-ci commencera dès cette saison au Théâtre du Rond-Point, à Paris, par la création de la pièce d’Elfriede Jelinek « Jackie » avec Judith Henry.


[ Discours et communiqués ]