Discours et communiqués de presse


Hommage de Christine Albanel à Yvette Troispoux


vendredi 14 septembre 2007

Avec Yvette Troispoux disparaît une figure originale du monde de la photographie amateur, une authentique artiste qui s’était donné pour mission singulière de photographier les photographes lors des vernissages. Depuis 1959, on lui doit ainsi de précieux portraits, en constante évolution, des plus grands photographes
professionnels de son temps.
Le chemin parcouru, depuis les premiers clichés à Coulommiers jusqu’à la photographie d’artistes célèbres et jusqu'à la consécration, montre la puissance d’une vocation, même contrariée comme l’était la sienne.
Jusqu’à 87 ans, celle que Doisneau appelait sa « photocopine » sera restée fidèle à la passion infatigable de sa jeunesse, fidèle aux photographes et aux grands rendez-vous de leur carrière. Par son talent, elle était devenue l’une d’entre eux.