Discours et communiqués de presse


Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, a décidé de suivre l’avis de la commission de classification des œuvres cinématographiques qui lui a proposé une restriction aux moins de 18 ans du film "Quand l'embryon part braconner" de Koji Wakamatsu (1966), après s’en être entretenue avec Sylvie Hubac, présidente de la commission.


mardi 02 octobre 2007



Cette décision est justifiée par la violence et le sadisme d'une grande partie des scènes de ce film et ceci en plein accord avec les motivations de la commission qui a estimé à une large majorité que le film « présente une image des relations entre les êtres fondée sur l'enfermement, l'humiliation et la domination de la femme".

Le ministère de la Culture et de la Communication rappelle que la commission de classification des œuvres cinématographiques est indépendante, qu'elle est composée de 27 membres rattachés à quatre collèges (administration : 5 membres ; professionnels du cinéma : 9 membres ; experts : 9 membres ; jeunes : 4 membres).

L'an passé la commission a visionné 1087 films dont 87 % ont été classés tous publics. 138 ont été classés : tous publics avec avertissement : 58 ; interdits aux moins de 12 ans : 58 ; interdits aux moins de 16 ans : 21 et, enfin, un seul film a été interdit aux moins de 18 ans ("Saw III" de Darren Lynn Bousman).