Discours et communiqués de presse

Hommage de Christine Albanel à Robert Rauschenberg

mardi 13 mai 2008

Avec Robert Rauschenberg disparaît l'un des artistes les plus importants de notre temps, une de ces grandes figures du pop art américain qui, aux côtés d'Andy Warhol, Roy Lichtenstein ou encore Jasper Johns, ont profondément contribué à renouveler le rapport de nos contemporains à l'oeuvre d'art.

Il aura découvert et usé avec audace et bonheur de procédés, de techniques qui, avant lui, paraissaient étrangères au domaine de l'art. Ce faisant, loin d'en banaliser le mystère, il en a plutôt élargi le domaine et accru l'impact, aussi bien esthétique que social.
Rauschenberg, c'était aussi un sculpteur, un chorégraphe, un photographe, un compositeur... Un créateur épris de dialogue qui aura également collaboré au cours de sa carrière avec des ingénieurs, des musiciens, comme John Cage, ou des danseurs, comme Trisha Brown.

Enfin, c'était aussi un américain qui aimait la France, et qui restait très attaché à Paris, où il avait voulu séjourner, après la guerre, pour mieux répondre à sa vocation d'artiste.