Discours et communiqués de presse


Jean-Pierre Bady, président de la Commission de récolement des dépôts d’œuvres d’art, a remis ce matin à Christine Albanel, ministre de la Culture de la Communication, porte-parole du Gouvernement, le 9e rapport d’activité de la commission

lundi 18 juin 2007

Ce rapport permet de mesurer l'ampleur et l'efficacité de l’activité menée par la commission, depuis sa création en 1996.
Le récolement des dépôts d’oeuvres d’art est une mission importante qui vise à assurer la traçabilité de quelque 180.000 oeuvres appartenant à l’Etat, et confiées à des dépositaires (ministères, préfectures, ambassades, autres musées) notamment par le Mobilier national, le Fonds national d’art contemporain, le Centre des monuments nationaux, les musées nationaux et le Musée national d’art moderne (centre Georges Pompidou).

La commission a effectué ce travail « sur place et sur pièces », auprès des différents dépositaires, à Paris, en régions et à l'étranger. Elle a travaillé sur une période longue, en partant de la politique active de dépôts en province initiée par la IIIe république dès 1875.

Le taux de perte moyen constaté d’environ 15 % s’explique majoritairement par une médiocre gestion des dépôts entre 1875 et 1950, la période récente – à partir de 1950 – se situant à des taux très inférieurs, entre 5 à 10 %.
Le travail de la commission a consisté aussi à rappeler aux administrations dépositaires les règles de gestion des dépôts et à les inciter à porter systématiquement plainte lorsque des constats de disparition ou de destruction d’oeuvres étaient établis.

La commission travaille de manière concertée avec les ministères dépositaires – principalement les ministères chargés de l’intérieur et des affaires étrangères - sur la mise en place de procédures d’organisation et de suivi des dépôts ainsi que sur l'instauration d'un système de gestion informatisée commun.

La ministre de la Culture et de la Communication a félicité Jean-Pierre Bady et l'ensemble de la commission pour le remarquable travail accompli. Elle s'est réjouie que le décret du 15 mai 2007 pérennise l'existence de la
commission et lui confère, sous l’autorité du ministre chargé de la culture, une vocation interministérielle. Jean-Pierre Bady ayant indiqué que le programme initial de récolement serait achevé en 2008, la ministre lui a
demandé d'établir, parallèlement au dernier rapport partiel, un rapport de synthèse global, qui sera publié et qui permettra de faire le point de ce chantier essentiel, ouvert depuis maintenant dix ans.

photo : Farida Bréchemier/MCC