Discours et communiqués de presse


Hommage à Pierre Messmer


29 août 2007

Avec Pierre Messmer disparaît l’une des figures majeures, non seulement de la Ve République, mais aussi de l’histoire de notre pays au XXe siècle.

Combattant au premier rang de la France libre, fervent humaniste, il était l’un des derniers grands dépositaires de l’héritage du général de Gaulle, dont il fut le Ministre. Premier Ministre de Georges Pompidou, il joua également un rôle essentiel dans les délicates années de transition qui devaient conduire à l’indépendance de nos anciennes colonies.
Après le décès du Général de Boissieu, Pierre Messmer venait d’être nommé, au mois de juin, Chancelier de l’Ordre de la Libération. Il en était l’un des derniers Compagnons.

Son retrait de la vie politique lui avait permis de se consacrer plus pleinement à l’écriture, à la réflexion, à la synthèse méditée de son extraordinaire expérience. Une nouvelle carrière s’ouvre alors pour lui, et, là aussi, son excellence le conduira à occuper les plus hautes fonctions : Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques, Académicien français, Chancelier de l’Institut de France … Une France dont il avait la passion, et qu’il n’aura cessé de servir de multiples manières. Il était un grand homme d’Etat.