Discours et communiqués de presse

Hommage de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la
Communication, porte-parole du Gouvernement à Ousmane Sembène

lundi 11 juin 2007

Je rends hommage à Ousmane Sembène, écrivain, acteur et cinéaste sénégalais, disparu samedi, dont l’oeuvre retrace avec conviction et engagement l’histoire de l’Afrique et la condition humaine sur ce continent.
Dans Borom Sarret (le charretier), comme dans La noire de… (prix Jean Vigo 1966), c’est la vie quotidienne et le destin de femmes et d’hommes d’Afrique qu’il a retracés, évoquant tout aussi bien l’Afrique des traditions que la réalité sociale.
Son dernier film, Molaade, primé au festival de Cannes en 2004, à la production duquel la France a été associée, fut consacré avec force et sensibilité à la situation des femmes africaines. Membre fondateur du Fespaco, festival du film panafricain de Ouagadougou, il a fait de cet événement une vitrine internationale de la création cinématographique africaine, et a toujours oeuvré avec énergie pour le développement du cinéma en Afrique, qu’il considérait avant tout comme porteur d’une parole de liberté et de rassemblement.
Avec lui disparaît l’un des regards les plus perçants sur le présent et le passé de l’Afrique, et l’une des figures fondatrices de son cinéma.