Discours et communiqués de presse


Financement par l’Etat des Opéras en région

mardi 13 novembre 2007


Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, fait part de son étonnement devant les propos, rapportés par l’AFP, de Jean-Yves Ossonce, directeur du Grand-Théâtre de Tours, qui s’exprimant au nom des opéras en région, particulièrement ceux d’Avignon et de Metz, a confié samedi ses craintes d'une nette diminution voire d'une suppression des subventions accordées par l'Etat à leurs institutions en 2008. Elle souhaite également réagir aux propos tenus ce jour dans le journal Le Figaro par Pierre Médecin, président de la chambre professionnelle des directeurs d’opéra, qui dit redouter un désengagement probable de l’Etat.

La Ministre précise d’abord que le soutien que l’Etat apporte aux opéras en région représente depuis plusieurs années environ 10% de leur budget.
Elle souligne ensuite que les crédits prévus en 2008 pour les institutions du spectacle vivant se situeront exactement au même niveau qu’en 2007, soit 265,8 M€ en fonctionnement.
Sur ce total, 25,1 M€ sont destinés aux opéras en région, soit une légère baisse à hauteur de 0,4 M€, soit 1,6%, par rapport à la dotation 2007 (25,5 M€).

Christine Albanel rappelle néanmoins que, comme tous les ministères, celui de la culture sera soumis, en 2008, à un gel de crédits dit « de précaution », fixé à 6%, qui a vocation à être restitué aux institutions subventionnées dans l’hypothèse d’une exécution du budget de l’Etat conforme aux prévisions.

La Ministre pense que c’est sans doute l’annonce de cette « réserve de précaution » qui explique les inquiétudes exprimées car pour 2008, à ce stade il est impossible de donner des indications budgétaires plus précises. La répartition détaillée du budget destiné aux opéras en région sera effectuée à la mi décembre, après discussion entre l’administration centrale et les directions régionales des affaires culturelles. Les chiffres avancés ne peuvent donc relever que de la conjecture.