Discours et communiqués de presse


Hommage de Christine Albanel au Cardinal Lustiger


05 août 2007

Avec le Cardinal Lustiger, disparaît l’une des plus hautes figures spirituelles et intellectuelles de notre temps, dont la parole savait toucher croyants et agnostiques.

Jeune juif converti au catholicisme à l’âge de 14 ans, devenu Cardinal-Archevêque de Paris, Jean-Marie Lustiger, n’a cessé, à travers un destin exceptionnel, de servir le dialogue, la réconciliation, la rencontre des croyances. Homme de cœur et de pensée, il se voulait à la fois homme d’avenir et de tradition.

Jean-Marie Lustiger se savait depuis longtemps très malade. Il en avait aussitôt averti ses proches et son clergé. Il avait fait face avec une admirable fermeté d’âme, avec le courage que donne la foi. Une de ses dernières apparitions publiques avait été pour dire adieu à ses confrères de l’Académie Française.
La force, l’humanité de ses paroles, leur élégance ainsi que ce qu’elles recelaient de souveraine espérance, avaient touché tous les cœurs. Le Cardinal Lustiger aura été ainsi, jusqu’au dernier moment, un combattant de l’esprit, un homme dont la raison accompagnait et exprimait hautement les évidences de la foi.