Discours et communiqués de presse


Hommage à Luciano Pavarotti


6 septembre 2007

Avec Luciano Pavarotti disparaît l’un des plus grands ténors de notre temps et, certainement le plus célèbre de ces trente ou quarante dernières années, sa voix unique, son jeu, son lyrisme attirant des milliers de fidèles à chacune de ses représentations, sur les principales scènes du monde entier. Dans la lignée d’un Caruso, Pavarotti restera comme un inoubliable interprète du grand répertoire italien, de la Traviata à Rigoletto, en passant par Aida, Madame Butterfly, Tosca, La Bohème.

Doué d’un sens inné du spectacle, d’un rare pouvoir d’attraction, Luciano Pavarotti eut aussi l’immense mérite de rendre populaire un art que, trop souvent, bien des publics n’osent approcher. Il avait fait aimer l’opéra au plus grand nombre. Qu’on se souvienne, par exemple, du formidable succès de ses prestations en compagnie de deux autres très grands ténors, José Carreras et Placido Domingo.

Luciano Pavarotti donnait beaucoup de son temps aux concerts dédiés à des causes humanitaires. Ce très grand artiste était aussi un homme très bon et très généreux. Il y avait mille raisons de l’admirer et de l’aimer.