Discours et communiqués de presse


Des Labels pour 7 Villes ou Pays d’art et d’histoire


jeudi 24 janvier 2008


Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, sur proposition du Conseil national des Villes et Pays d'art et d'histoire, présidé par Michel Clément, directeur de l'architecture et du patrimoine, réuni le 10 janvier 2008, décide d’attribuer le label Ville ou Pays d’art et d’histoire à :

Dijon (Côte d’or) : Capitale régionale et première ville labellisée en Côte d'Or. La municipalité a présenté un projet culturel qui valorise à la fois un patrimoine historique de très grande valeur et la qualité architecturale d'équipements publics réalisés dans les quartiers neufs et en périphérie du secteur sauvegardé. Cette labellisation vient enrichir le réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire en région Bourgogne.

Limoges (Haute-Vienne) : La ville a convaincu les membres du Conseil national de sa volonté d'utiliser le label pour favoriser d’une part la sensibilisation de tous les publics et d’autre part un développement économique et urbanistique qui prend en compte l’ensemble du patrimoine historique et immatériel, relatif en particulier aux arts du feu (émaux, porcelaine, vitrail). Le recrutement d’un animateur de l'architecture et du patrimoine permettra d’organiser la coordination entre les différents acteurs culturels de cette capitale régionale.

Pays de Saône-Vallée (Ain) : Ce territoire de la vallée de la Saône et d'une partie des Dombes, inclut la ville de Trévoux riche d'un passé remarquable, notamment aux XVIIe et XVIIIe siècles et d'activités artistiques : orfèvrerie et imprimerie et vie intellectuelle. Le Conseil national a souligné la volonté de la collectivité territoriale de mener un développement harmonieux du territoire dans le domaine de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage.

Pays Mellois (Deux-Sèvres) : Le Syndicat mixte pour l’aménagement du Pays Mellois a fait valoir la qualité de son projet de développement de territoire : le Pays d’art et d’histoire y trouvera naturellement sa place. Fort de son patrimoine roman et de son histoire mutualiste, le Pays Mellois s’attachera à définir un projet de scientifique et culturel qui facilitera la mise en oeuvre du centre d’interprétation de l’architecture et
du patrimoine.

Pays des Vallées d’Aure et du Louron (Hautes-Pyrénées) : Ce territoire du sud-est des Pyrénées et limitrophe du pays espagnol d’Aragon rassemble une population déjà très sensibilisée à la qualité exceptionnelle des paysages et des sites. Les élus ont préparé un projet culturel qui s’efforce de compenser le déclin de l’industrie par la diversité d’une activité touristique de qualité.

Pays de Lens-Liévin (Pas-de-Calais) : Structurée autour de deux anciennes cités minières, cette candidature constitue un enjeu important pour la communauté d’agglomération de Lens-Liévin. Le label Pays d’art et d’histoire permettra de conforter le maillage culturel du territoire et de mettre en place un partenariat équilibré avec les autres acteurs concernés. Le conseil national a souligné que la sensibilisation du jeune public à l’architecture et au patrimoine – 1/5e de la population a moins de 15 ans - constitue un enjeu important de la mise en oeuvre de la convention. Le label permettra d’approfondir la réflexion sur la gestion urbaine.

Sartène (Corse) : Cette ville de Corse qui est la deuxième commune de France par sa superficie, conserve un patrimoine archéologique, bâti et immatériel original. Le conseil national a été convaincu par la volonté politique de la ville de mener un développement touristique de son territoire à partir d’un projet culturel de qualité. Le soutien de la collectivité territoriale de Corse constituera un atout important dans la mise en oeuvre de la convention. Cette candidature s’inscrit dans le maillage culturel de la Corse, après la labellisation de Bastia.

L'attribution du label se concrétise par une convention instaurant un partenariat durable entre l'Etat et les collectivités territoriales concernées.

Dans le cadre du label Villes et Pays d'art et d'histoire, la collectivité, avec le soutien de l'Etat, recrute un personnel qualifié, organise des actions de sensibilisation et crée des ateliers pédagogiques. Un centre
d'interprétation de l'architecture et du patrimoine est mis en place.
Equipement de proximité, celui-ci présente l'évolution de la ville ou du pays et accueille débats et conférences sur l'actualité de l'architecture, de l'urbanisme, du patrimoine et du paysage.

Avec ces nouveaux lauréats, Christine Albanel entend poursuivre la politique de partenariat menée avec les collectivités territoriales autour de la valorisation du patrimoine et la sensibilisation à l’architecture.
Le réseau compte désormais 131 Villes et Pays d’art et d’histoire dont 95 Villes d’art et d’histoire et 36 Pays d’art et d’histoire.