Discours et communiqués de presse


Hommage de Christine Albanel à Jules Dassin


mardi 1er avril 2008

Avec Jules Dassin, nous perdons plus qu’un cinéaste talentueux, une figure du cinéma.

Sa longue carrière lui a permis d’explorer tous les genres, de la chronique sociale au film noir. Elle a été marquée par le succès de "Naked City" (La cité sans voile) en 1948 et du film policier d’anthologie réalisé en France "Du rififi chez les hommes", qui a reçu le grand prix de la réalisation au festival de Cannes en 1955.

Cinéaste artistiquement exigeant, son oeuvre est marquée par un style narratif d’une grande force expressive qui a toujours touché un public très large. Et il excella autant dans le film noir que dans la comédie, comme en témoigne « Jamais le dimanche » où il figura comme acteur auprès de Melina Mercouri, son épouse.
Américain de naissance, français d’adoption et résidant en Grèce depuis près de cinquante ans, Jules Dassin, par son cinéma, a été un artiste universel.