Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal
Grand Prix national d’architecture 2008


mercredi 2 juillet 2008

Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal Grand Prix national d’architecture 2008Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal Grand Prix national d’architecture 2008

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, attribue le Grand Prix national de l’architecture 2008 aux architectes Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal.

Cette distinction a été remise à Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal, à l’issue de la réunion du jury qui s’est tenue ce mercredi 2 juillet au ministère de la Culture et de la Communication.

Le Grand Prix national de l’architecture, plus haute distinction française en la matière, récompense un architecte, ou une équipe d'architectes, pour l'ensemble de son œuvre. Ce prix, relancé en 2004, est désormais remis tous les deux ans.

Un appel à propositions adressé à plus de deux mille personnalités qualifiées – des architectes français et européens, des maîtres d’ouvrage, des représentants de la presse française et européenne, des représentants de centres de diffusion de l’architecture français et européens, des institutionnels, avait fait ressortir les noms de quatre architectes ou agences d’architecture, dont l’œuvre et la démarche ont pu être appréciées par le jury :

> Construire, Patrick Bouchain
> Jacques Ferrier
> Marie-Hélène Jourda
> Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal

Une dotation de 10 000 euros accompagne ce prix ainsi qu’un diplôme attestant de cette distinction, spécialement réalisé par l’artiste Daniel Buren. Le lauréat du Grand Prix national de l’architecture 2008 bénéficiera d’une exposition monographique organisée par la Cité de l’architecture et du patrimoine et se verra confier par la ministre de la Culture et de la Communication, la présidence des prochains Rendez-vous de l’architecture en 2009.


Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal
Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal exercent ensemble depuis 1987.

Depuis la maison Latapie, réalisée à Bordeaux-Floirac en 1993, et qui les a fait connaître, ils n'ont eu de cesse que d'offrir plus d'architecture au moindre coût, considérant l'espace comme un luxe devant être accessible à tous. De la maison individuelle au logement collectif, pour lequel ils ont renouvelé l'approche théorique et praticienne – notamment au travers d'un ouvrage co-écrit avec Frédéric Druot et intitulé PLUS – Les grands ensembles de logements, territoires d'exception –, en passant par de nombreux équipements et espaces publics, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal poursuivent leur exigence d'une architecture riche mais économe au profit du plus grand nombre, guidée par une « esthétique de l'essentiel ». On leur doit entre autres le musée archéologique de Saintes (1995), l'aménagement de la place Léon Aucoc, à Bordeaux (1996), Le Café UNA, Centre d'architecture de Vienne, en Autriche (2001), le Palais de Tokyo à Paris (2002), 14 maisons dans le programme de logement social de la Cité Manifeste, à Mulhouse (2005), le pôle universitaire de sciences de gestion, université Montesquieu, Bordeaux (2006), l'école nationale supérieure d'architecture de Nantes (livraison octobre 2008).

Le Grand Prix national de l’architecture vient leur rendre aujourd’hui le plus bel hommage, la reconnaissance la plus totale d’un parcours exemplaire.

photo : didier Plowy/MCC