Discours et communiqués de presse

Hommage de Christine Albanel à Bernard Turin

lundi 1er septembre 2008

Avec Bernard Turin, disparaît une figure majeure des arts du cirque.
En 1988, il installe sous chapiteau l'école de Rosny-sous-Bois qui obtient rapidement des résultats sur le plan national et international.
En 1990, il prend la direction du CNAC, Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Châlon en Champagne. Il y développe un projet ambitieux et novateur : faire de l'artiste de cirque un artiste à part entière et du spectacle de cirque un spectacle au même niveau d'exigence que la danse et le théâtre. Il tisse des liens avec des artistes de talent, metteurs en scène et chorégraphes qui mettent en piste les spectacles de fin d'études du CNAC, accueillis entre autre au Parc de la Villette et au Festival d'Avignon.
Il créé aussi de nombreuses passerelles avec d'autres écoles de cirque en Europe par le biais de la Fédération Européenne dont il est président mais aussi avec le Vietnam, le Brésil, l'Argentine. Il est aussi à l'origine en 2003 de l'Ecole de cirque de Tunis dont il a été le conseiller.
En 2002, il quitte le CNAC pour redevenir l'artiste qu'il était avant d'avoir mis entre parenthèse son métier de sculpteur.
Fidèle à sa passion, il a accepté en janvier 2005 la présidence de l'Ecole nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois.
Les artistes et les étudiants, les professionnels garderont en mémoire l'engagement de cet homme qui a dédié une grande partie de sa vie au renouvellement des arts du cirque.