Discours et communiqués de presse


Hommage de Christine Albanel à Paul Newman


samedi 27 septembre 2008

Hommage de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, à Paul Newman

Paul Newman restera une très grande figure du cinéma américain, un géant, et sans aucun doute l’un des héritiers les plus doués de l’Actor’s Studio. Un de ceux qui a su élever le jeu de l’acteur de cinéma à sa perfection artistique. Tout au long de sa carrière, il incarna des personnages dont l’intensité intérieure, parfois complexe et énigmatique, captivait le public tout en gardant un immense pouvoir de séduction.

La beauté étrange de son regard et sa puissance dramatique ont irradié des films devenus de grands classiques : La chatte sur un toit brûlant, Le gaucher, L’arnaqueur, Butch Cassidy et le Kid, Juge et hors-la-loi
L’arnaque, Le verdict, La couleur de l’argent
et bien d’autres. Il a traversé plus de cinquante ans de l’histoire du cinéma américain – qui garde de lui l’image du jeune premier comme de l’homme mûr- avec un talent intact et toujours renouvelé.

Créateur, esprit indépendant et critique, il fut aussi un réalisateur scrutant les rapports entre les êtres, avec Rachel, Rachel et De l‘influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites, oeuvre qui valut à
son épouse, Joanne Woodward, un prix d’interprétation à Cannes, ou encore L’affrontement.

C’était un artiste complet, d’une grande générosité et d’une belle humanité, qui a toujours montré sa solidarité à l’égard les plus démunis.