Discours et communiqués de presse

Salon Paris-Photo

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, se rendra le jeudi 13 novembre 2008 au Salon Paris-Photo, manifestation qui chaque année donne la mesure du marché de l'art dans les domaines de la photographie contemporaine et patrimoniale.

Christine Albanel tient à souligner l'intérêt tout particulier qu'elle porte à la photographie et à la qualité de la création contemporaine. Le budget d'acquisition 2008 du Fnac pour la photographie a été porté à 0,6 Million d'euros à la demande de la Ministre afin de permettre les acquisitions majeures que sont les oeuvres de James Casebere, Vic Muniz, Allan Sekula ou celles de Georges Rousse, Eric Poitevin et Suzanne Laffont.

La diffusion de ces oeuvres et leur mise à disposition auprès du public est un axe important de la politique de Christine Albanel qui se félicite de la présentation en 2008 des quelque douze expositions – qui ont rassemblé plus de 800 oeuvres – organisées par le Cnap au Québec, à Moscou, Séoul, Arles, Lyon, Perpignan ou Douchy les Mines...

Christine Albanel se réjouit en outre de l'exceptionnelle qualité des premiers travaux réalisés dans le cadre de la commande publique Mosaïque, dont ceux de Valérie Belin, Tom Drahos, Camille Henrot, Malik Nejmi, Regina Virserius ou ceux de Pierre Gonnord déjà présentés à Perpignan dans le cadre de Visa pour l'Image.

Elle est heureuse de saluer et de soutenir la naissance d'un nouveau centre d'art à Cherbourg, en Basse-Normandie, consacré à la photographie contemporaine.

Enfin, la Ministre de la Culture et de la Communication exprime sa satisfaction à propos de l'accord signé avec les donateurs des fonds photographiques donnés à l’Etat.
Il s’agit notamment des fonds de Kertesz, Francois Kollar, Roger Corbeau et Denise Colomb.
L’accord qui porte sur les conditions de conservation et de valorisation par l’Etat vient d’être conclu après huit mois de discussions à l’occasion du comité des donateurs tenu le 13 octobre 2008 sous la présidence du directeur de l’architecture et du patrimoine. Ce texte ambitieux fixe les principes qui seront déclinés par avenant au cours des mois prochains :

- la vérification des inventaires sera effectuée par la Médiathèque du patrimoine ;
- un conseil scientifique sera créé à la Médiathèque, et au sein de celui-ci un groupe de travail sera chargé du suivi des conditions de conservation, et des relevés de mesures de température et d’humidité lui seront régulièrement communiqués ; un spécialiste de la conservation des fonds et un représentant des donateurs participeront à ce comité ;
- s’agissant de la diffusion commerciale, l’organisation de la diffusion et notamment du site Internet dédié améliorera la visibilité des oeuvres et de leurs auteurs. L’État informera chaque donateur du suivi des transactions.

Le texte fait référence au code de la propriété intellectuelle et à la jurisprudence. Il accorde une attention toute particulière à la question de la colorisation et du recadrage.

Le texte rappelle enfin l’inaliénabilité des biens donnés, marquant la spécificité de la responsabilité de l’État, qui garantit ainsi l’unité de l’oeuvre et sa transmission aux générations futures.