Discours et communiqués de presse

 

Hommage de Christine Albanel à Georges Cravenne

lundi 12 janvier 2009

Avec Georges Cravenne, le cinéma français perd l’une de ses figures tutélaires, un très grand professionnel qui a joué un rôle déterminant dans le rayonnement du cinéma français. Producteur, fondateur et secrétaire général de l’Académie des arts et techniques du cinéma, il était au cœur même du quotidien, des difficultés, mais aussi des rêves de ce milieu. Infatigable créateur d’événements de renom qui ont magnifié la magie du cinéma, il en fut l’ ambassadeur de talent.

En créant en 1975, avec la complicité de son ami sculpteur, les « Césars » du cinéma français sur le modèle des Oscars américains, Georges Cravenne a apporté un formidable élan à notre cinéma, et créé un moment de célébration de la passion du cinéma pour les téléspectateurs.


Depuis la première et inoubliable Nuit des Césars présidée par Jean Gabin et les premiers trophées (13 à l’origine), il en créa de nouveaux et permit que soient récompensés, année après année, dans un rituel de fête, les plus grands créateurs, artistes et techniciens de notre cinéma.

C’était un homme de communication, soucieux de l’intérêt collectif, profondément chaleureux et convivial, qui aimait le spectacle, qui croyait aux talents de son pays. Avec les Césars, et aussi les Molière du théâtre depuis 1987, il nous a légué de grands évènements au service de l’art et de la culture auxquels nous demeurons tous attachés.