Discours et communiqués de presse

 

Hommage de Christine Albanel à Didier Aaron

vendredi 9 janvier 2009

Avec Didier Aaron, disparaît l’un des plus éminents antiquaires de ces quarante dernières années, qui sut faire de la prestigieuse galerie familiale du Faubourg Saint-Honoré, fondée en 1923, un lieu de découverte des plus beaux objets d’art, réunis dans un esprit d’éclectisme et d’exigence parfaits.

OEuvres de Fragonard ou de Boulle, de Oeben ou de Sèvres, ce fabuleux spécialiste du mobilier français du XVIIIe siècle offrait aux clients de ses galeries de Paris, Londres, New-York, et Los Angelès, son charme malicieux et son exceptionnel talent d’expertise.

Proche des musées, il fut un des généreux donateurs du musée du Louvre, il était également membre du conseil d’administration des Arts Décoratifs, et le Getty Muséum lui doit d’avoir acquis une toile du Titien, l’une des plus importantes transactions jamais réalisées.

En 2007, précurseur dans son domaine, il créé un site web international, où l’on découvre le magnifique travail de pédagogue de cet héritier des Lumières.