Discours et communiqués de presse


Hommage de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication,
à Youssef Chahine


dimanche 27 juillet 2008

Youssef Chahine, le grand cinéaste égyptien, le fidèle ami de la France couronné des plus beaux lauriers (Légion d’honneur en 2006, Prix du cinquantième anniversaire du Festival de Cannes en 1997 pour l’ensemble de son œuvre) vient de nous quitter.

Avec lui, disparaît un réalisateur engagé dont chaque film éclairé par la lumière de la liberté, se dresse comme un manifeste humaniste.

Cinéaste éclectique, il a embrassé des genres étonnamment variés : la fresque historique, avec Adieu Bonaparte et Le Destin – éloge de la sagesse, et de la tolérance, qui avait connu un large succès en France –, sans oublier l’évocation autobiographique, avec Alexandrie pourquoi ? et la comédie musicale et sentimentale, avec Silence, on tourne. Son dernier film, Le Chaos, sorti en 2007, abordait la réalité sociale et politique de l’Egypte d’aujourd’hui.

Cet artiste épris de démocratie a toujours cru dans la force de réconciliation d’un cinéma généreux et attentif aux êtres qu’il dépeint. Jusqu’à ces derniers mois, il avait mis toute sa passion et sa grande énergie intérieure à la réalisation de ses derniers projets. Sa voix douce et son regard lumineux manqueront à tous ses amis du cinéma français.
.