Discours et communiqués de presse


Le musée national Fernand Léger à Biot rouvre ses portes après quatre ans de fermeture

mercredi 11 juin 2008


Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication annonce la réouverture, le vendredi 20 juin 2008, du musée national Fernand Léger à Biot. Après quatre ans de fermeture, le public pourra découvrir et redécouvrir les collections permanentes ainsi qu'une exposition temporaire « La partie de campagne ».

Le bâtiment offre désormais de nouveaux espaces d’accueil ainsi qu'une nouvelle circulation donnant accès à la collection constituée d'environ quatre cent cinquante oeuvres, retraçant les différentes périodes de l'artiste.
En 1967, Nadia Léger et Georges Bauquier avaient fait don à l'Etat du bâtiment du musée fondé à la mort de l’artiste et de sa collection composée de trois cent quarante huit oeuvres (peintures, dessins, céramiques, tapisseries et bronzes). Le musée bénéficie également de dépôts d'oeuvres (peintures et dessins) appartenant à Nadia Léger et Georges Bauquier.

Depuis 1994, la collection s'est enrichie de plusieurs acquisitions de dessins et de dépôts récents du musée national d'art moderne de Paris - Centre Pompidou.
Les oeuvres présentées sont le témoignage d'une histoire, d'une rencontre, d'une commande ou d'une recherche nouvelle.
L'architecte, Marc Barani, a choisi de redonner au bâtiment sa transparence initiale en ouvrant le bâtiment par une grande baie vitrée sur la façade ouest du musée. La scénographie de Birgitte Fryland met en valeur les cimaises aux justes dimensions par rapport aux espaces intérieurs et aux ouvertures, formant un
ensemble très cohérent. Le mobilier intérieur et extérieur a été conçu par le designer Eric Benqué. L'aménagement paysager du jardin confié à Philippe Deliau a sublimé les essences de plantes aux feuillages persistants et existant depuis la création du musée en les associant à de nouvelles plantations. Enfin, Chacok a redessiné les tenues du personnel d'accueil et de surveillance.
De nouvelles installations ont été réalisées afin de faciliter la visite : une salle d’exposition temporaire, une salle de repos, un espace de lecture, un atelier pour adultes et enfants, une salle présentant la biographie de l'artiste, une salle pédagogique, une librairie-boutique et un comptoir billetterie.

Le musée inaugure sa réouverture par l'exposition « La partie de campagne » organisée par la Réunion des musées nationaux et le musée Fernand Léger. Ce titre a été donné par Fernand Léger à plusieurs de ses toiles réalisées à la fin de sa vie. Les dessins et études aux crayons traitent d'un sujet évocateur – celui des loisirs et des congés payés – que le Front Populaire, en une loi désormais historique, a transformé en un événement social majeur. Liées aux acquis sociaux des années 30, les images que l'artiste donne à voir sont largement inspirées de ce qu'il peut lui-même observer chaque fin de semaine : le départ hebdomadaire de ces familles qui, comme un rituel, vont à la campagne s'adonner au plaisir du farniente et de la détente.

> le dossier de presse (1Mo-pdf)