Discours et communiqués de presse

 

Avenir de la direction des Archives de France

jeudi 20 novembre 2008

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication tient à dissiper les inquiétudes qui se sont fait jour sur l'avenir de la direction des archives de France au sein du ministère de la Culture et de la Communication.

Comme tous les ministères, celui de la Culture et de la Communication a engagé une réforme qui vise à renforcer l’efficacité des politiques dont il a la charge à un coût moins élevé pour les contribuables. Cette réforme
concerne toutes les composantes du ministère : administration centrale, services déconcentrés et établissements publics.

S’agissant de l’administration centrale, il a été décidé de réduire le nombre de ses directions de 10 à 4 : un secrétariat général et trois directions générales chargées respectivement des patrimoines, de la création et de la diffusion, des médias, du livre et des industries culturelles.

La logique qui inspire cette réorganisation consiste à articuler chaque nouvelle direction générale autour des métiers qui la composent, les fonctions de gestion et les politiques transversales étant mises en commun. On trouvera donc, au sein de la direction générale rassemblant toutes les structures chargées du patrimoine (musées, archives, patrimoine et architecture), un service des archives de France.

Par ailleurs, chacune de ces entités (musées, archives, patrimoine et architecture) sera dirigée par un responsable clairement identifié dont Christine Albanel souhaite qu'il appartienne à l'équipe de direction.

Après avoir porté la nouvelle loi d'ouverture des archives, promulguée en juillet dernier, et à l'heure où le projet de construction du nouveau centre des archives de Pierreffite est clairement entré dans une phase opérationnelle avec une ouverture programmée fin 2012, Christine Albanel tient à rappeler sa volonté de maintenir aux Archives de France toute leur place au sein du ministère de la Culture et de la Communication.