Discours et communiqués de presse

 


Candidature de la Cité épiscopale d’Albi au patrimoine mondial de l’UNESCO


vendredi 6 février 2009

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, annonce que la France proposera la candidature de la Cité épiscopale d’Albi au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ensemble urbain de briques organisé autour d’un groupe épiscopal monumental du XIIIe siècle, la Cité épiscopale d’Albi comprend, outre la cathédrale Sainte-Cécile - seule cathédrale entière peinte en Europe et chef-d’oeuvre du gothique méridional -, le Palais de la Berbie, qui abrite le musée Toulouse-Lautrec, l’église Saint-Salvy et son cloître ainsi que le pont-vieux. Elle s’étend sur quatre quartiers d’origine médiévale, le Castelviel, le faubourg des Combes, le Castelnau et le bourg Saint-Salvi.

L’ensemble proposé à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial couvre ainsi 13 hectares (hors Tarne). Dans ce périmètre, plusieurs édifices et sites sont classés ou inscrits au titre des monuments historiques (4 édifices classés et 10 inscrits ; 1 site classé et 8 inscrits).

Le Comité national des biens français du patrimoine mondial a reconnu la très grande qualité de cette candidature. Le dossier a été déposé par la France auprès de l’Unesco en vue d’un examen par le Comité du patrimoine mondial en 2010, au terme des 18 mois de procédure habituelle.

Pour mémoire, les candidatures qui seront examinées par le prochain Comité du patrimoine mondial en juin 2009 sont L’oeuvre architecturale et urbaine de Le Corbusier et le paysage culturel des Causses et des Cévennes.