Discours et communiqués de presse

Hommage de Christine Albanel à André Chouraqui
9 juillet 2007

Avec André Chouraqui disparaît l’une des consciences de notre siècle, une figure éminente des cultures hébraïque et française.

Homme d’action passionnément engagé dans la construction de son pays, c’était aussi et peut-être d’abord un remarquable homme de plume, tout à la fois écrivain, penseur, poète, dramaturge et traducteur, comme en témoigne sa monumentale traduction de la Bible et du Nouveau Testament.

Ses très nombreux ouvrages, essais et récits, parmi lesquels Lettre à un ami chrétien, Lettre à un ami arabe (prix Sévigné) Jérusalem ville sanctuaire (prix Renaudot), portent la marque de son amour et de son respect profonds pour le Verbe, comme de son inlassable combat pour le dialogue entre les confessions.

Au sein du Conseil supérieur de la langue française, comme Président fondateur de l’Alliance française de Jérusalem, comme Commandeur de la Légion d’honneur et des Arts et des Lettres, André Chouraqui a été un admirable ambassadeur de la langue française, à laquelle il a offert la plus belle des missions : exalter la spiritualité, la fraternité, et la paix entre les hommes.

Je salue l’oeuvre et les actes de cet homme de lumière.



[ Discours et communiqués ]