Discours et communiqués de presse


Hommage de Christine Albanel, ministre de la Culture et de
la Communication à Carlos


jeudi 13 décembre 2007

Emotion, tristesse, sont les mots qui me viennent spontanément à l'esprit à l'annonce de la disparition du chanteur Carlos.

Bien au-delà des chemins de la fantaisie et de la gaîté où nous avions tant de plaisir à suivre son talent et son imagination, Carlos, grâce à son humour bon enfant, à son humanité, et au physique généreux dont il savait jouer et se jouer, était devenu pour beaucoup de Français un familier, presque un proche, qui désormais nous manquera.

Je rends hommage à sa personnalité rayonnante qui a fait honneur à la chanson francophone et a ensoleillé les plus emblématiques de nos émissions de variétés.

Son parcours atypique fut celui d'un succès jamais démenti, dès lors qu'il eut abordé une carrière en solo.
Son nom reste lié aux plus grands noms du monde de la chanson, Sylvie Vartan bien sûr dont il fut le secrétaire puis le complice à la scène, Claude Lemesle ou Jo Dassin, avec lesquels il conçut ses plus grands succès. Plusieurs fois « Disque d'Or », Carlos a aussi exprimé son talent de comédien dans un long métrage réalisé pour TF1, « Faux-Frère », dans le rôle à contre-emploi d'un homme brisé qui a véritablement donné la mesure de ses possibilités.

Fils de la psychologue spécialiste des enfants Françoise Dolto, ami luimême des enfants, il a su s'adresser à eux par plus de 40 contes publiés en vidéo. Homme de coeur, il fut auprès de Coluche pour lancer avec lui l'aventure des « Restos du coeur ».

Sa fin prématurée nous touche infiniment.
Mes pensées et l'expression de mes très sincères condoléances vont aujourd'hui à son épouse et à sa famille.