Passage à la télévision entièrement numérique

mercredi 4 février 2009

Christine Albanel et Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique, ainsi que le président du CSA Michel Boyon, procèdent à l'extinction du signal analogique qui dessert une partie de l'agglomération de Coulommiers (Seine-et-Marne), première ville française à passer à la télévision entièrement numérique.

Un début. La première opération de passage au tout numérique, donc d'extinction de la diffusion de la télévision analogique, débute le 4 février à Coulommiers (Seine-et-Marne) et sur neuf communes voisines. Ce n'est qu'une première étape. Une deuxième opération-pilote aura lieu début mai à Kaysersberg (Haut-Rhin), commune frontalière avec l'Allemagne, puis le 18 novembre à Cherbourg et dans le Nord-Cotentin, soit près de 200.000 téléspectateurs.

Objectif 2011. Lancée fin mars 2005, la télévision numérique terrestre (TNT) est déjà accessible à 87% des téléspectateurs métropolitains. Fin septembre 2008, la télévision analogique restait la seule présente dans 29% des foyers français.
La montée en puissance du passage à la télévision tout numérique se poursuivra en 2010 pour s’achever le 30 novembre 2011, conformément au schéma national d’arrêt de la diffusion analogique et de passage au numérique, approuvé par le Premier ministre François Fillon, le 22 décembre dernier. Le déploiement de la TNT se poursuit donc à un rythme soutenu. D' ici novembre 2011, plus de 1600 zones géographiques seront couvertes par la TNT en métropole et dans les départements d'Outre-mer.

Une offre plus diversifiée et de meilleure qualité. Le passage au tout numérique permet d’offrir de nouveaux services et d’enrichir encore l’offre de télévision (chaînes locales, chaînes en haute définition, télévision mobile personnelle), l’offre de radio (avec le lancement cette année de la radio numérique), mais également de déployer des services de communications électronique comme l’accès au haut débit mobile.
La TNT donne accès à un nombre supplémentaire de chaînes gratuites (triplé par rapport à l’analogique), avec une meilleure qualité d’image et de son, particulièrement appréciable depuis l'arrivée en octobre dernier des premières chaînes en haute définition.

Calendrier prévisionnel d'arrêt de l'analogique:
(Les régions évoquées dans ce calendrier ne sont pas les régions administratives, mais correspondent aux 24 zones de décrochage de la chaîne France 3.)

2009
4 février : arrêt pour Coulommiers et sa région.
Début mai, arrêt pour la deuxième zone pilote, à Kaysersberg (Haut-Rhin)
18 novembre: arrêt à Cherbourg et dans le Nord-Cotentin (environ 200.000 habitants)

2010
1er trimestre 2010: arrêt en Alsace, Basse-Normandie et Lorraine
2e trimestre: arrêt en Pays de Loire, Champagne-Ardennes, Franche-Comté et Bretagne
3e trimestre: Arrêt en Poitou-Charente
4e trimestre: Arrêt en Bourgogne, Centre, Picardie et Nord.

2011
1er trimestre 2011: arrêt en Haute-Normandie, Ile-de-France et Aquitaine
2e trimestre: arrêt en Limousin, Côte d'Azur, Corse et Auvergne
3e trimestre: arrêt dans les Alpes et le Rhône
4e trimestre: arrêt en Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Provence

>> France Télé numérique