Le 61e Festival de Cannes couronne le cinéma français


25 mai 2008
Thierry Frémaux, Christine Albanel et Gilles Jacob

Thierry Frémaux, Christine Albanel et Gilles Jacob - photo © Didier Plowy/MCC

Le 61e Festival de Cannes, dont le jury était présidé par Sean Penn, a délivré son palmarès le 25 mai. La Palme d’Or est décernée au film « Entre les murs » du Français Laurent Cantet.

Palme d’Or française. La Palme d’Or du 61e Festival de Cannes est attribuée à « Entre les murs » du Français Laurent Cantet. Un film qui flirte avec le documentaire et la fiction. « Entre les murs » plonge dans le quotidien d'une classe de collège parisien où un jeune professeur de français s'efforce d'enseigner à ses élèves une langue différente de la "tchatche". Il est inspiré du livre de François Bégaudeau, un professeur qui joue son propre rôle dans le film. Laurent Cantet a quant à lui été révélé au grand public par « Ressources humaines », qui explorait le monde de l’entreprise. Le dernier film français à avoir reçu la Palme d’Or était « Sous le Soleil de Satan » de Maurice Pialat en 1987.
Christine Albanel, qui félicite Laurent Cantet, déclare que « cette Palme d'Or confirme la vitalité de notre cinéma, son ouverture sur le monde et sa capacité à porter un regard sur la société d'aujourd'hui. »

Un palmarès en prise avec les réalités. Majoritairement, le palmarès de ce 61e Festival de Cannes marque la volonté affichée par le président du jury, Sean Penn, d’être en prise avec les réalités politiques et sociales du monde.
Couronné du Grand prix du festival, « Gomorra » de Matteo Garrone évoque la corruption de manière saisissante.
Cannes consacre Sandra Corveloni, lui attribuant prix d'interprétation féminine, pour son rôle dans « Linha de Passe » des Brésiliens Walter Salles et Daniela Thomas.
Le prix d’interprétation masculine revient quant à lui à Benicio del Toro pour son rôle dans « Che » de Steven Soderbergh.
Couronné du prix du jury, « Il Divo » de l'Italien Paolo Sorrentino, est un portrait féroce de l'ancien chef du gouvernement Giulio Andreotti.
Primé pour son scénario, « Le silence de Lorna » des Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne est un drame de l'immigration illégale.
"Hunger" de l'Anglais Steve McQueen, qui a emporté la Caméra d'or du premier film, retrace le combat du Nord-Irlandais Bobby Sands pour obtenir le statut de prisonnier politique.
Enfin, un prix spécial du 61e Festival de Cannes pour l'ensemble de leur carrière a été attribué à l'actrice française Catherine Deneuve et l'acteur réalisateur américain Clint Eastwood.

> Le communiqué de Christine Albanel


Le palmarès du 61e Festival de Cannes

Palme d'or: "Entre les murs" du Français Laurent Cantet
Grand Prix: "Gomorra" de l'Italien Matteo Garrone
Prix du jury: "Il Divo" de l'Italien Paolo Sorrentino
Prix d'interprétation féminine: la Brésilienne Sandra Corveloni dans "Linha de Passe" des Brésiliens Walter Salles et Daniela Thomas
Prix d'interprétation masculine: l'Américain Benicio del Toro "Che" de Steven Soderbergh
Prix de la mise en scène: "Les Trois Singes" du Turc Nuri Bilge Ceylan
Prix du scénario: "Le silence de Lorna", des Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne
Palme d'or du court-métrage: "Megatron" du Roumain Marian Crisan
Caméra d'or: "Hunger" de l'Anglais Steve McQueen
Prix spécial du 61e Festival de Cannes pour l'ensemble de leur carrière: l'actrice française Catherine Deneuve et l'acteur réalisateur américain Clint Eastwood

Laurent Cantet en quelques dates

Né le 15 juin 1961 à Melle, Deux-Sèvres
1984 : après une maîtrise d’audiovisuel, il intègre l’IDHEC.
1987 : Chef opérateur pour son premier court métrage L’Etendu.
1990 : Il réalise un documentaire sur la guerre du Liban : Un été à Beyrouth.
1995 : Tous à la manif, un court métrage qui obtient le prix Jean Vigo.
1999 : Laurent Cantet réalise son premier long métrage : Ressources humaines, qui obtient deux Césars Meilleure première œuvre et Meilleur jeune espoir pour Jalil Lespert, seul acteur au milieu d'un casting de non-professionnels.
2001 : Son second long métrage, L’emploi du temps, obtient le « Lion de l’année » au Festival de Venise.
2005 : Il tourne Vers le sud. Dans la distribution : Ménothy César, remporte le prix Marcello-Mastroianni, décerné à un jeune comédien émergent.
2008 : Laurent Cantet entreprend l'adaptation du roman de François Bégaudeau, Entre les murs, écrit en 2006. Dans le film, Bégaudeau y joue son propre rôle de professeur.

Les films français récompensés de la Palme d’or au Festival de Cannes

1956 : "Le monde du silence", de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle
1959 : "Orfeu Negro", de Marcel Camus
1961 : "Une aussi longue absence", d'Henri Colpi ( ex æquo avec "Viridiana", de Luis Bunuel )
1987 : "Sous le soleil de Satan", de Maurice Pialat
2008 : "Entre les murs" de Laurent Cantet.

> la sélection

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne et Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la société de l'information et des médias

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne et Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la société de l'information et des médias José Manuel Barroso, président de la Commission européenne et Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la société de l'information et des médias
photos : © VISUAL PHOTO PRESS AGENCY