Première pierre pour les arts de l’Islam au Musée du Louvre


Le 16 juillet, Christine Albanel assiste à la cérémonie de Pose de la première pierre pour la réalisation du département des arts de l’Islam, au Musée du Louvre à Paris, en présence du Président de la République et de Son Altesse Royale le Prince Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz Al Saud, petit-fils du fondateur de l’Arabie Saoudite, le roi AbdulAziz Al Saud.

Objectif 2010. Le département des Arts de l'Islam du Musée du Louvre est aujourd'hui fermé pour préparer sa réouverture en 2010 dans de nouveaux espaces cour Visconti, conçus par les architectes Mario Bellini et Rudy Ricciotti. Les œuvres qui seront exposées témoignent de la diversité d'inspiration et de la créativité des terres d'Islam. Avec 4 000 m2 aménagés, les espaces qui seront consacrés aux Arts de l’Islam auront ainsi quasiment quadruplés.

Plus de 2000 oeuvres. Le département présentera en 2010 plus de 2000 œuvres issues des terres d'Islam couvrant une période de plus de 1300 ans, depuis les débuts de l'Islam au VIIe siècle jusqu'au début du XIXe siècle. Cette nouvelle présentation sera axée sur une confrontation des différentes cultures et productions à des époques données. Le Maghreb, notamment, sera mieux représenté qu’il ne l’est actuellement.

Une création récente. Le département des Arts de l'Islam est le dernier créé (en 2003) des huit départements de conservation du musée. Après la seconde guerre mondiale, les collections d’Extrême-Orient sont transférées au musée Guimet, tandis qu’une section islamique est créé au sein du département des Antiquités orientales.
Le déménagement du ministère des Finances en 1989 libère l'aile Richelieu qui devient en 1993 un nouvel espace muséographique. Un plus grand nombre d’objets de la collection islamique sont alors exposés à l'entresol, En 2010, dans la cour Visconti, les Arts de l’Islam seront présentés dans la continuité des collections relatives à l’Egypte romaine et copte, à proximité des collections provenant de Syrie et de Phénicie.

Un mécénat exceptionnel. Son Altesse royale, le prince Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz Al Saud d’Arabie Saoudite, a consenti en 2005 une donation déterminante, d’un montant de 17 millions d’euros, pour la création des nouveaux espaces consacrés aux collections du département des Arts de l’Islam du musée du Louvre.

www.louvre.fr