Nicolas Sarkozy dévoile le projet du Grand Paris

mercredi 29 avril 2009

Séminaire sur le développement durable au Ministère A l’occasion de l’inauguration de l’exposition Grand Pari(s) à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours qui dessine l’avenir de la région-capitale. L’exposition qui présente les projets des dix équipes d’architectes se tient jusqu’au 22 novembre.

Les dix projets exposés. L’exposition « Le Grand Pari(s) » au Musée de la Cité de l’architecture et du Patrimoine jusqu'au 22 novembre, rend publics les projets des dix équipes de la consultation.
La scénographie de l'exposition est signée Jean-Christophe Quinton. Il articule 10 modules contemporains dans un parcours historique. Transport, empreinte écologique, habitation, homogénéisation entre Paris et son agglomération, les améliorations pensées pour la future métropole se présentent dans cette exposition sous forme de maquettes numériques animées, plans et autres photographies, le tout dans des ambiances lumineuses et sensorielles distinctes

Un grand défi. A l’occasion de l’inauguration de l’exposition Grand Pari(s) à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris le 29 avril, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours qui dessine l’avenir de la région-capitale. Citant Victor Hugo, Nicolas Sarkozy a affirmé qu’il souhaitait un Paris incarnant « Le vrai, le beau, le grand », auquel il a ajouté « le juste ». Comment inventer la ville durable ? « C’est le plus grand défi de la politique du 21e siècle », a-t-il lancé. Marquant ainsi son ambition de le relever.
Le Président de la République a indiqué qu'il voulait faire du Havre, en Seine-Maritime, «le port du Grand Paris». Le bassin de la Seine sera désenclavé dès 2015. La ligne à grande vitesse mettra Le Havre à une heure de Paris.

Légende : Vue de l'exposition du Grand Pari(s)Espaces verts. A l’étude, la proposition de planter une nouvelle forêt sur les 2 500 hectares du cône de bruit de Roissy. Elle permettrait de capturer «13 tonnes de carbone par an, soit un centième de l'impact actuel de la consommation et des déchets de la Ville de Paris ». L’augmentation de 30% des forêts franciliennes est du domaine du possible pour le Président qui a évoqué un « Grand Paris "polycentrique" maillé de trames vertes qui pénètrent jusque dans Paris intra-muros ».

Des pôles d’excellence. Nicolas Sarkozy a insisté sur sa volonté d’appuyer le développement des pôles d’excellence à vocation mondiale: La défense, Saclay, Plaine Saint-Denis, Le Bourget, à l’Est… Pôles culturels, scientifiques, indsutriels… dont l’émergence est liée à l’évolution du Grand Paris. Par ailleurs, la future cité sera installée aux Batignolles (XVIIème).

L’habitat. « Il faut sortir du zonage », a-t-il déclaré en abordant la question de l’habitat. Face au déficit en logement qui « accentue les disparités sociales », l’objectif fixé est la construction de 70 000 logements par an dans la métropole parisienne, soit plus du double du rythme actuel. Nicolas Sarkozy souhaite élever les coefficients d'occupation des sols, rétablir la continuité du bâti dans les zones denses, permettre à chaque propriétaire d'une maison individuelle de s'agrandir.

Les transports. Concernant les transports, le feu vert est donné au « grand huit » (130 km) proposé par le secrétaire d'Etat Christian Blanc reliant une dizaine de pôles économiques. Il sera automatique, rapide (au moins 80 km/h) et aérien « là où c'est possible ». Feu vert également au plan de mobilisation du président du conseil régional Jean-Paul Huchon : amélioration des RER, prolongement d'Eole vers l'Ouest, nouveaux tramways, prolongements de lignes de métro, transports en communs en site propre… Enfin, le Président de la République souhaite que les transports fonctionnent aussi la nuit et qu’une réflexion soit menée sur une tarification unique pour tous les citoyens du Grand Paris.

Le calendrier. Au niveau du calendrier, un projet de loi sera déposé en octobre, pour un démarrage des travaux en 2012. Nicolas Sarkozy prévoit un financement nécessaire de l’ordre de 35 milliards d’euros. Par ailleurs, il souhaite qu’un « atelier international du Grand Paris » soit créé pour que les architectes puissent accompagner le projet dans les dix années à venir. Il propose également que soit mis en place, à partir de 2010, un « Forum mondial des villes » où chacun « échangera ses réflexions, ses expériences et ses ralisations ». Enfin, les Etats généraux du Grand Paris seront ouverts au début de l'année prochaine.

 

Discours du President de la République

Le dossier de presse en français

Le dossier de presse en anglais

Le dossier complet

Le site officel du Grand paris

L'exposition à la Cité de l'architecture et du patrimoine


Crédits photo :
- photo du haut: ©Service photo Elysée - D.Noizet
- photo du bas: ©Jean-Christophe Quinton