3e édition des Rencontres cinématographiques de Dijon

Le 11 octobre 2008, Christine Albanel a participé à la 3e édition des Rencontres cinématographiques de Dijon, organisées par la société civile de perception et de répartition des Auteurs – Réalisateurs – Producteurs (ARP). Elle s'est notamment exprimée sur la réforme de l'audiovisuel.

Les Rencontres Cinématographiques de Dijon. Organisées par L’ARP, la Ville de Dijon, la Région Bourgogne et le Département de la Côte d’Or, ces Rencontres visent à favoriser l’échange d’informations et la définition d’objectifs communs pour les Auteurs-Réalisateurs-Producteurs de l’ensemble des pays européens. C'est aussi un rendez-vous très prisé des professionnels du cinéma américain.
Pendant 4 jours, du 9 au 12 octobre, les débats entre professionnels ont alternée avec les projections de films et les animations à l'intention du grand public. Christine Albanel est intervenue lors d’une table ronde intitulée “Quelle place pour la création cinématographique dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel ? ”.

Pas de guichet unique. Le projet de loi sur l’audiovisuel public prévoit la transformation du groupe France Télévisions en une seule entreprise. Néanmoins Christine Albanel a souligné que les producteurs de films pourront continuer à s'adresser à chacune des chaînes du groupe France Télévisions pour proposer leurs œuvres. « Il faut garder les deux guichets (…) Il est très important qu'il y ait un guichet France 2 et un guichet France 3 ».

Cinéma et télévision. En ce qui concerne les chaînes privées, l'assouplissement des règles relatives à la publicité devrait permettre de créer de meilleures conditions pour que des films soient diffusés. Sans cet assouplissement, et donc la possibilité d’une coupure publicitaire, les chaînes continueront à préférer « passer deux fictions de 52 minutes, plutôt qu'un film », a fait remarquer Christine Albanel.
Enfin, le ministre a rappelé que le projet de loi sur l'audiovisuel aurait le mérite de « faire évoluer les relations entre la télévision et le cinéma ». Il conviendrait notamment que « la télévision publique puisse diffuser des films plus tôt et avoir une démarche éditoriale autour des films, avec des émissions sur le cinéma ».

D.R. Affiche de la 3e édition des Rencontres cinématographiques de Dijon