Rétrospective Camille Claudel au musée Rodin


lundi 14 avril 2008


à gauche : La Prière, ou Le Psaume ou L'Inspirée (1889)
à droite : La Niobide blessée (1886-1907)

Christine Albanel a inauguré la grande rétrospective que le musée Rodin à Paris consacre à Camille Claudel.

Un événement très attendu
La rétrospective 2008 consacrée à Camille Claudel par le musée Rodin rassemble l’essentiel de son œuvre : plus de 80 sculptures en marbre, terre cuite, plâtre, onyx et bronze, ainsi qu’une dizaine de gravures et dessins provenant de collections publiques et privées. Un ensemble d’une exceptionnelle qualité, enrichi encore par la présentation de précieux documents, comme la correspondance de Rodin et Camille Claudel, et de photographies d’époque. La dernière exposition consacrée par le musée Rodin à Camille Claudel remonte déjà à 1991.
Avant d’être présentée cette année au musée Rodin, jusqu’au 20 juillet 2008, cette exposition l’a été à la fondation Mapfre de Madrid en novembre 2007.

Un nouveau regard sur Camille Claudel
Cette rétrospective éclaire d’un jour nouveau le parcours d’une artiste aujourd’hui plus connue pour sa vie privée que pour ses propres créations. Après avoir été longtemps jugé en référence à Rodin, l’art de Camille Claudel apparaît profondément original, intense et rayonnant. Cette exposition veut appréhender l’œuvre de Camille indépendamment de la passion qui l’unit à Rodin.
On pourra découvrir ou redécouvrir les pièces qui ont fait la renommée du sculpteur : La Valse; L’Âge mûr, mais aussi La Vague et Les Causeuses, deux sculptures où Camille Claudel s’affranchit du maître pour réaliser des œuvres plus personnelles, fortement influencées par les arts décoratifs et le japonisme.
Certaines œuvres sont présentées pour la première fois au public comme le plâtre de La Niobide Blessée, déposé par l’Etat français au musée de Bejaia, en Algérie, en 1935, ou encore des petites études en terre cuite provenant des collections du musée et récemment réattribuées à Camille Claudel.

A noter
L’Ouverture d’une nouvelle salle dans le musée :
« Autour d’Auguste Rodin, élèves, assistants et amis », Jusqu’au 20 juillet 2008.
Cette nouvelle salle présente une sélection de documents et de sculptures de Rodin, ainsi que des œuvres données à Rodin par son entourage comme marque d’estime et d’admiration. Ainsi, des portraits de Rodin par ses élèves et assistants devenus des sculpteurs confirmés, comme Jules Dubois, sont exposés non loin du Masque d’Apollon d’Antoine Bourdelle ou de La Rieuse de Menardo Rosso.

> Le communiqué

> Le musée Rodin

photos : Farida Bréchemier/MCC