Découvertes archéologiques exceptionnelles à Arles


mardi 20 mai 2008

 

Statue de Neptune - © C. CHARY/DRASSM - Statue de Marsyas - © C. CHARY/DRASSM

 

Le 21 mars au musée départemental Arles antique, Christine Albanel a présenté les récentes découvertes archéologiques, dont un buste de César. D’une exceptionnelle qualité, elles résultent d’une fouille dans le Rhône, à Arles.

Un buste de César. Parmi les objets de très hautes qualités repêchées dans le Rhône, la pièce maîtresse est sans doute un buste de César. C’est le seul buste connu sculpté du vivant du dictateur. C’est aussi le plus ancien. Il date sans doute de la fondation de la ville d’Arles, en 46 avant Jésus-Christ, par Jules César lui-même.
Jusqu’à maintenant, toutes les statues connues de César étaient posthumes. En effet, après son assassinat toutes celles qui existaient à Rome furent renversées - et notre buste d’Arles jeté au fond du Rhône…

Des découvertes exceptionnelles. Les chercheurs ont aussi ramené à la surface une statue de Neptune en marbre du IIIe siècle, une statue en bronze de Marsyas, d’origine grecque hellénistique et une statue en bronze de la Victoire, destinée probablement à décorer un parement de marbre.
Au total, une centaine d’objets ont été sortis de la vase. Un certain nombre seront mis en dépôt et présentés au musée départemental de l’Arles antique.
Ces découvertes archéologiques exceptionnelles ont été réalisées dans le cadre d’une opération d'expertise archéologique sous-marine menée par le ministère de la Culture et de la Communication.

- Le communiqué du 20 mai

- le communiqué du 13 mai