Marseille, capitale européenne de la culture 2013


Annonce du résultat de la capitale européenne de la culture 2013

La ville de Marseille a été choisie pour être Capitale européenne de la culture 2013. A l'issue des délibérations autour des candidatures de Bordeaux, Lyon, Marseille et Toulouse les 15 et 16 septembre, le jury s'est prononcé en faveur de Marseille. Le 16 septembre, Christine Albanel a donc révélé le nom de la ville désignée Capitale européenne de la culture 2013 : Marseille.

Le programme de Marseille. Il repose sur une démarche collective et vise à conjuguer développement économique et développement culturel. Avec 100 millions d’euros de budget sur quatre ans, le programme de Marseille repose sur « Les ateliers de l'Euroméditerranée ». Un projet qui tient compte à la fois de la vocation euroméditerranéenne de Marseille et de sa volonté d’offrir un apport durable à la mise en œuvre du projet d’union méditéranéenne et des priorités du programme « culture 2007 – 2013 » de la commission de l’Union : dialogue interculturel, aide à la création, mobilité des œuvres et des artistes.
Marseille vise un développement culturel durable. Il s’agit en effet de créer de 200 à 250 ateliers au sein des associations, des entreprises, des laboratoires, des écoles et des institutions culturelles du territoire de Marseille-Provence. Le concept des « Ateliers de l’Euroméditerranée » garantit la pérennité, au-delà de 2013, des réalisations engagées dès 2008. Il rassemble une majeure partie des acteurs culturels, éducatifs, scientifiques et économiques du territoire et, à travers eux, la population des élèves, des chercheurs, des personnels des entreprises.
Les « Ateliers de l’Euroméditerranée » rassembleront d’ici 2013 et au-delà l’ensemble des actions qui visent à faire de Marseille-Provence une plate-forme européenne de coopération culturelle avec les acteurs et les pays d’Europe et de Méditerranée dans toutes les disciplines artistiques et culturelles.

Marseille - Capitale européenne de la culture 2013

Un label très convoité. En France, plusieurs villes ont déjà porté le titre de ville ou de capitale européenne de la culture. Paris en 1989, Avignon en 2000, et Lille en 2004. L’exemple de la dernière ville française à avoir été élue Capitale européenne de la culture est éloquent. Ce label a permis à Lille, en 2004, d’attirer 8 millions de visiteurs. En étant élue Capitale européenne de la culture, une ville trouve là une très belle motivation pour rénover et développer ses infrastructures culturelles. Les investissements sont à la charges des villes et des collectivités locales concernées. Et des entreprises partenaires. L’Union européenne apporte une contribution d’un million d’euros. « Capitale européenne de la culture » sera organisée en 2013, conjointement par la France et la Slovaquie.

Origines et mode de désignation. En 1985, dans le cadre du Conseil européen, Melina Mercouri, Ministre de la culture de la République hellénique, proposait de désigner chaque année une « ville européenne de la culture ». Il s’agissait ainsi de « contribuer au rapprochement des peuples européens ».
Un jury de sélection est mis en place sur l’initiative du ministère chargé de la culture et se compose de treize membres :
- six membres désignés par le ministre chargé de la Culture, après avis du ministre des Affaires étrangères et consultation de la Commission européenne ;
- sept autres membres désignés par le Parlement européen, le Conseil, la Commission européenne et le Comité des régions.
La liste restreinte des villes candidates retenues pour participer à la sélection définitive est arrêtée conjointement par les ministres chargés de la culture et des affaires étrangères, conformément au rapport du jury de sélection.
Le jury de sélection établit un rapport argumenté sur les programmes des villes candidates présélectionnées et le choix de la ville sélectionnée. Le nom de la ville retenue est arrêté par le ministre e ministre des affaires étrangères, conformément à la recommandation du jury de sélection.

> Le communiqué

> Le dossier de Marseille (pdf)

> Le rapport de la commission (pdf)

> Le site de Marseille, capitale européenne de la culture 2013

> légifrance

Christine Albanel et Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille
photo : Didier Plowy/MCC

Vidéos réalisées par : © Aymeric François